Eglise Saint Michel Venanson

1645

C’est une reconstruction du XVIIe siècle, suite au tremblement de terre de 1644, utilisant les matériaux locaux, totalement intégrée avec l’habitat. Chevet plat, le clocher-porche, surélevé en 1859, est restauré en 1884 avec une couverture en tuile, la voûte en bois est remplacée par de la pierre en 1867. Cinq chapelles: 3 au nord et 2 au sud.

Son intérieur a subi une «baroquisation» importante, autour du maître autel et des autels latéraux.

L’église possède une collection  de tableaux peints entre le XVIIe et le XIXe siècle:

-Maître-autel et retable (fin XVIIe): Le Couronnement de la Vierge à l’Enfant entre Saint Joseph et Saint Michel  (1645) de Guillaume Planeta (celui du XVIIe). On  peut voir le donateur Claude Guigonis (un notaire) dans la partie gauche inférieure. C’est celui-ci qui avait fait reconstruire l’église. La Vierge porte un scapulaire Note avec l’insigne des Mercédaires.

-Dans la première chapelle à gauche, une représentation de la Vierge de la Miséricorde Note (Jacques Viany 1644) qui y est conservée depuis la destruction de l’ancienne chapelle Saint-Jean-Baptiste, des Pénitents Noirs, qui s’élevait à l’entrée du village. Ce tableau représente les fondateurs de l‘ordre des Mercédaires, Saint Pierre de Nolasque et Raymond de Peynafort en blanc.

-Tableau des Ames du Purgatoire Note.

-Saint Jean l’Evangéliste (1617) provenant de l’ancienne chapelle Saint Jean.

-Une Vierge de procession sur son baldaquin.

-Une Vierge du Rosaire Note.

A droite:

-Huile sur toile: Saint Antoine l’Ermite entouré de Sainte Hélène (?) et Saint Blaise.

-Une descente de Croix avec une mort de Saint Joseph sur le côté.

-Un “faux triptyque” avec Jean Baptiste et Catherine d’Alexandrie entourant la Vierge (1619) commande de Ioannès Guigonis.

Une série de saints sculptés dans le chœur:

-Saint Roch en bois polychrome (XVIIe).

-Une curiosité: Saint Expédit en saint légionnaire.

Au fond sur le mur des tableaux provenant de la chapelle des Pénitents noirs.