Sainte Rosalie (de Palerme)

Soumis par JPB le mer 05/08/2020
Saint Michel du Gast à Roquebillière

1130-1160

Culte

Fêté localement le 4 septembre. Réputée pour avoir préserver des villes siciliennes de la peste, son culte se répandit lors de la peste de 1163.

Attributs

Elle porte la robe de bure des augustines, une couronne de roses blanches, un crucifix et une tête de mort.

Hagiographie

Son culte a pour origine la découverte au XVIIe  à Palerme des ossements de la sainte. En 1625 une procession de ses reliques protège la ville d'une épidémie de peste.

Selon la légende dont les écrits commencent au XVIe, Rosalie est née en 1130, au sein d'une noble famille sicilienne. Elle était la fille de Sinibald, seigneur de Quisquina et de Rosa, parente de Roger II de Sicile, roi de Sicile, et descendante de la famille de Charlemagne. C'était une jeune fille très pieuse, qui se retira, à l'âge de 14 ans, dans une grotte du monte Pellegrino où elle passa les dernières années de sa vie, buvant l'eau d'une source et se nourrissant de ce que la nature lui offrait alentour. Elle mourut en 1160.

La réalité historique serait différente. Introduite à la cour  à l’âge de 18 ans, elle devient demoiselle de la reine Marguerite de Navarre et épouse Guillaume Ier. La ruine de sa famille fut la conséquence d’une conspiration contre le trône par la noblesse, à la tête de laquelle était l’amiral Matteo Bonello, seigneur de Caccamo, qui fut réprimée cruellement par le souverain après le meurtre de son ministre Maione de Bari, et auquel Sinibaldo, le père de Rosalie, participa. Le comte fut tué et la famille privée de tous ses biens. Rosalie se consacra définitivement à Jésus.

Après la peste de 1631 à Nice une délégation  se rend en 1635 à Palerme pour chercher des reliques de la sainte qui sont conservées par la suite dans la cathédrale. Elle est la sainte patronne de Tourrette-Levens.

Photos: Sainte Rosalie  de l'autel Saint Roch à Saint Michel du Gast à Roquebillière