Nouvelle Présentation

Saint Erige (ou Arige ou Arey)

Soumis par JPB le mar 04/08/2020 - 14:17
Eglise d’Auron

ou Arige ou Arey de Gap

VI-VIIe

Culte

Localement fêté le 1er mai ou 5 mai. A Auron le nom est orthographié "Ariez". On l'invoque contre le bégaiement et pour les enfants chétifs. Comme Saint Claude, on lui attribuait la possibilité de ressusciter les enfants morts sans baptême le temps de les baptiser .

Attributs

Tiré sur un char par un ours.

Hagiographie

Le récit de sa vie est rapporté dans plusieurs compilations comme Gallia Christiana Novissima. Aridius, ou Aregius, ou encore Erigy, Erigi, Eriey, Iriey, Eriei ou Érige, naquit à Chalon-sur-Saône, au milieu du VIe siècle, dans une noble famille gallo-romaine. Il fut ordonné prêtre par Syagrius, évêque de Grenoble, et exerça son sacerdoce en Trièves (Savoie) puis à Gap.

En 579 il succéda comme évêque de la ville à Sagittaire, déposé car plus porté sur les armes que sur la pastorale. Il se lia avec le pape Grégoire le Grand.

À sa mort, en 614, le peuple lui fit des funérailles solennelles.

Plusieurs légendes lui sont attachées, qui manifestent la vénération que lui portaient ses fidèles. Revenant de Rome en l'an 605, Arey passa le col du Montgenèvre, et, dans les bois, son attelage se trouva face à un ours, qui fit fuir l'un des bœufs qui le tirait. Arey ordonna alors à l'animal de prendre sous le joug la place du bœuf disparu. L'ours, docile, se laissa atteler, et Arey arriva à Gap dans cet équipage original. Reconnaissant envers l'animal qui finalement ne l'avait guère dérangé, il le libéra. L'ours partit se réfugier dans les bois voisins, dont il ne ressortit que  le jour de l'enterrement de l'évêque.

En Vésubie Saint Erige se serait reposé dans la grotte de la Serpatière à côté de Duranus où il étrangla un serpent. En Tinée la tradition place l'épisode de l'attaque à Colla Longa et le cheval aurait bondi sur le lieu de la chapelle actuelle.

Photo: Sur une peinture murale de la chapelle d’Auron datée de la première moitié du XVe siècle, il est porté en terre sur un char tiré par un bœuf et un ours.