Nouvelle Présentation

Sanctuaire Notre-Dame de Laghet La Trinité

Sanctuaire Notre-Dame de Laghet La Trinité

Le laghet (prononcé: laguet) est un petit point d'eau. Le décor du sanctuaire (stucs de Riva)  est baroque et est aujourd'hui un lieu de pèlerinage. Avec son toit à bulbe type génois, il est bâti sur la chapelle primitive du XVe.

En 1625, Don (un prêtre)  Jacques Fighiera restaure la chapelle du vallon de Laghe. La Vierge Marie répondant à la prière de dévots par plusieurs miracles qui font naître plusieurs récits sur l'origine du lieu, le sanctuaire attire de nombreux pèlerins. En 1652 Don Fighiera fait don d'une statue en bois de la Vierge (sculptée par Pierre Moïse et décorée par Giovanni Rocca?: les acteurs du projets).  L'Evêque de Nice, Monseigneur de Palletis, réunit une commission de théologiens pour examiner les “faits de Laghet”. Le 20 décembre 1653 cette commission conclut à l'authenticité des miracles En 1656  la construction du sanctuaire commence (peut-être sur des plans de  l’architecte Jean-André Guibert, architecte de la reconstruction de Saint Réparate à Nice). les Ex-voto commencent à en couvrir les murs. La garde du sanctuaire est confiée aux Carmes déchaux de 1674 à 1905 qui y assurent une présence de prière et de travail dans la pauvreté.

Le sanctuaire a reçu de nombreux dons qui ont permis de lui donner une riche décoration. Depuis des siècles le sanctuaire est devenu un lieu de pèlerinage très important. C'est une seule nef très haute, richement décorée avec deux travées  et des chapelles latérales.

1792 est une année charnière pour le Sanctuaire. Les troupes révolutionnaires françaises entrent dans le Comté de Nice; nobles et religieux fuient. Les pères Carmes abandonnent le monastère pour Turin. La statue de la Vierge, datant de 1625 appelée la Vierge des Prodiges, est cachée par un berger. Les bâtiments sont saccagés et tous les ex-votos brûlés. Il faut attendre 1802 pour que la chapelle soit à nouveau ouverte au culte. En 1815, les Pères Carmes reviennent, un temps chassés par la loi d'incamération Note de 1855 .

Depuis 1978, l'accueil du sanctuaire, l'animation spirituelle et l'hôtellerie pour les pèlerins sont assurés par les Bénédictines du Sacré-Cœur de Montmartre installées au prieuré de Notre-Dame-de-Laghet.

A voir:

-La décoration baroque intérieure.

-Statue de la Vierge des Prodiges en bois polychrome restaurée en 1653 par Giovanni Rocca (selon L. Thévenon).

-Tableau de la Mort de Saint Joseph (imitation d'un tableau de Carlo Maratta: 1676- Vienne).

-Les nombreux ex-voto.

Photos JPB

Coordonnées
43.753, 7.3819
Zone Géographique
Paillons (Les)
Sanctuaire Notre-Dame de Laghet La Trinité