Nouvelle Présentation

Sainte Ursule (de Cologne)

Soumis par JPB le mer 05/08/2020 - 21:34
Chapelle Saint Sébastien à Coaraze

IVe

Ursule est un diminutif du latin ursus qui veut dire «ours».

Culte

Fêtée le 21 octobre, elle réservait une "bonne mort " (contraire de la "male mort", celle sans sacrement).

Attributs

Une couronne, une ou des flèches (rappel de son martyre) et une bannière, un bateau, un groupe de pèlerins. Elle est souvent représentée avec un ample manteau sous lequel elle protège ses compagnes: les onze mille vierges.

Hagiographie

L'origine historique de la légende des onze mille vierges s'est réalisée en plusieurs étapes: au début du Ve siècle une basilique funéraire est reconstruite à Cologne, sur les tombes de martyres, massacrées par une armée de Huns en 383.

Au IXe  siècle une inscription abrégée XI.M.V., qu'il faut traduire par « onze vierges martyres » fut lue de façon fautive en «onze mille vierges», et on y ajouta un nom lu sur une inscription funéraire voisine, Ursula, une enfant de huit ans.

En 1106, des fouilles dans le cimetière qui entourait l'église mirent au jour de nombreux restes humains, aussitôt qualifiés de reliques, qui justifièrent le nombre de ces vierges. Sur ces bases se développa la légende et fit de Cologne un haut lieu de pèlerinage. La Légende Dorée lui consacra un article.

Il en existe plusieurs versions entremêlées. Telle qu'elle est synthétisée par la croyance populaire, il s'agirait d'une princesse bretonne des Cornouailles du IIIe  siècle (ou IVe siècle) qui aurait accompli, pour fuir son prétendant, un pèlerinage de 3 ans auprès de Saint Cyriaque de Rome. À son retour, elle aurait été capturée par les Huns et aurait refusé d'épouser leur chef Attila, et donc d'abjurer sa foi. Elle est massacrée, criblée de flèches par les Huns qui assiégeaient Cologne, ainsi que ses suivantes vierges, au nombre de onze mille.

Photo: Sainte Ursule parmi les fresques de la chapelle Saint Sébastien à Coaraze