Le 2 octobre 2020 la tempête Alex a durement touchée ces vallées dont certaines ont vu leurs paysages être modifiés. Les photos de ce site ont été prises avant cette tempête.

Saint Jérome (Docteur)

Soumis par JPB le mer 05/08/2020
Saint Jérome (Docteur)

347-420

Culte

Fêté le 30 septembre.

Attributs

Avec un chapeau de cardinal et des habits rouge (mais il n'a pas été cardinal), un crâne, une bible, une pierre et des bésicles (pour rappeler qu'il était traducteur), une tête de mort, un lion (pour rappeler qu'il a soigné la patte d'un lion).

Hagiographie

La Légende Dorée de Jacques de Voragine, qui lui consacre un article, s'inspire du texte d'un contemporain de Jérôme (Eusèbe de Crémone). Docteur de l'Église, il est l'un des quatre Pères de l'Église d'Occident, avec Grégoire, Augustin et Ambroise.

Jérôme, né en Dalmatie et  qui parle grec, suit des études à Rome où il suit l'enseignement du latin du grammairien Donat. Puis, après un séjour en Gaule, part, en 373, pour la Terre Sainte où il apprend  l'hébreu. Il vit en ermite dans le «désert» de Chalcis de Syrie, à une cinquantaine de kilomètres à l'est d'Antioche. Il est ensuite ordonné prêtre à Antioche.

En 383, le pape Damase Ier le choisit comme secrétaire et lui demande de traduire la Bible en latin (connue sous le nom de Vulgate).  En fait la Vulgate contient des textes qui avaient été écartés par Jérôme et qui ont été réintroduits par la suite. Cette grande confiance que le Pape lui avait accordée, en tant que conseiller, explique que la tradition lui reconnaisse la qualité de cardinal, bien que l'institution cardinalice n'ait pas, à cette époque, encore reçu la définition précise qui ne date que de la réforme grégorienne (XIe siècle). C'est pourquoi Jérôme, dans l'iconographie postérieure, tant dans la peinture que dans la sculpture, est très souvent représenté en cardinal.

À la mort du pape, il doit quitter Rome et retourne en Terre Sainte en compagnie de Paula, noble romaine. Ils fondent un monastère double à Bethléem. Durant les 34 dernières années de sa vie, Jérôme se consacre à écrire l'Ancien Testament en latin à partir de sa propre traduction de l'hébreu (et du grec pour la Septante, bible en grec) et à rédiger ses commentaires sur la Bible. Il entretint une longue correspondance avec Saint Augustin. Il meurt en 420 et ses restes sont d'abord enterrés à Jérusalem puis auraient été transférés à la basilique Sainte-Marie-Majeure, l'une des grandes basiliques de Rome.

Photo Saint Jérôme parmi les fresques de Baleison N-D des Fontaines à La Brigue