Le 2 octobre 2020 la tempête Alex a durement touchée ces vallées dont certaines ont vu leurs paysages être modifiés. Les photos de ce site ont été prises avant cette tempête.

Saint Antoine (Ermite)

Soumis par JPB le mar 04/08/2020
Fresque de la chapelle Saint Antoine de Clans

Saint Antoine  (le Grand ou l'Ermite)

également dit d'Egypte ou Abbé

IVe 

Il y a confusion  parfois avec Saint Antoine de Padoue (XIIIe), saint portugais dont les attributs sont la bure franciscaine et l'Enfant Jésus.

Culte

Fêté le 17 janvier il est le fondateur du monachisme (moine vient du grec monos: seul). Il est le patron de nombreuses corporations. Il protège des affections de la peau, la lèpre, les ulcères, l'érysipèle, l'ergotisme (le feu de Saint Antoine). Il est invoqué pour protéger le bétail des maladies. Son culte est tardif, vers la fin du moyen-âge, dû à l'ordre des Antonites.

Attributs

La clochette, un bâton en tau et à partir du XVe un cochon (le lard qui soulage le "mal ardent" provoqué par du pain contaminé par l'ergot de seigle) sont souvent ses attributs. Il est représenté parfois résistant à la tentation du diable dans le désert.

Hagiographie

Son hagiographie est connu par le récit de son contemporain Saint Athanase qui a été repris dans la Légende Dorée. Né en Haute*-Égypte dans une famille assez riche d'agriculteurs égyptiens fervents chrétiens, il devient orphelin à dix-huit ans avec une sœur cadette à élever. Ayant des terres à cultiver, il prend l'Évangile à la lettre, à l'âge de vingt ans, et distribue tous ses biens aux pauvres, après avoir installé sa sœur selon son désir dans une communauté féminine, puis il part vivre pendant 13 ans dans le désert vivant dans des huttes, des grottes ou de petits ermitages. L'afflux de nombreux disciples troublant son isolement, il part en 285 vivre en ermite à Pispir, en plein désert, dans un fortin romain abandonné sur la route de la mer Rouge, imitant les nombreux anachorètes qui vivaient dans la pauvreté et la chasteté aux alentours des bourgs. Là, à la manière du Christ, il subit les tentations du Diable; mais, si pour le Christ cela ne dure que quarante jours, pour Antoine c'est beaucoup plus long. Antoine résiste à tout et ne se laisse pas détourner par les visions qui se multiplient.

Peu à peu, Saint Antoine le Grand a des disciples qui viennent suivre son enseignement. Ils vivent à proximité dans des grottes et l'écoutent prêcher. Au fil des ans, ils se regroupent en différents noyaux de disciples choisissant un plus ancien à leur tête et choisissant tous Antoine comme guide spirituel. Ils sont à l'ouest et à l'est du Nil. Saint Hilarion le sollicite en 307 pour obtenir des conseils sur la façon d'organiser un monastère dans l'actuelle région de Gaza, considéré comme l'un des premiers de la chrétienté. En 312, Saint Antoine s'éloigne davantage pour s'isoler. Il va en Thébaïde, sur le mont Qolzum (où se trouve aujourd'hui le monastère Saint-Antoine). Le Diable lui apparaît encore de temps en temps, mais ne le tourmente plus comme autrefois. Vénéré par de nombreux visiteurs, Antoine leur donne chaque fois des conseils de sagesse, les invitant à la prière plutôt qu'à la violence. Les religieux ayant adopté le mode de vie solitaire de Saint Antoine sont appelés anachorètes, s'opposant aux cénobites qui choisissent la vie en communautés monastiques. 

Agé de 90 ans, il rend visite à Saint Paul l'Ermite et ils conversent ensemble. Quand Saint Paul meurt, Antoine l'enveloppe dans le manteau que lui avait donné Saint Athanase d'Alexandrie. Des gestes qui sont tout un symbole de la tradition de l'Église. Il l'enterre aidé par deux lions.

Son culte donnera naissance à l'ordre des Antonins (recherches-regionales ) Les Antonins fondèrent une abbatiale à Saint Marcellin dans l'Isère avec la présence de reliques du saint au XIIe. Une croyance locale attribue à la mère de Saint Antoine une origine ligure ou piémontaise. Au XVe son culte lié à l'ergotisme se répandra dans le Comté et de nombreuses chapelles lui sont dédiées.

Photo JPB : Fresque de la chapelle Saint Antoine de Clans.