Nouvelle Présentation

Eglise Saint Arige Roquesteron

Eglise Saint Arige Roquesteron

XVIIIe siècle

Etablie en rive droite de l'Estéron où est construite l'église Saint Arige au XIIIe, la population migre vers la rive gauche et au XVIIIe une nouvelle église est construite; elle prend la titulature  de Saint Arige, l'ancienne, difficile à rejoindre, recevant celle de Sainte Pétronille.

Construite à partir de 1735 (suite à une épidémie de typhus), comme l'indique le millésime gravé dans la partie droite de la façade de l'église, sous la direction d'Antoine Spinelli ou de son pére, abritant quelques peintures et objets intéressants. Son nom est repris de l'ancienne église paroissiale, Saint Jean et Sainte Marie en 1401 devenue Saint Arige puis Sainte Pétronille. Dès la fin de sa construction de nombreuses fissures apparaitront faisant craindre le pire. Le tremblement de terre de 1887 fera d'importants dégâts.

L'église est à nef unique à 3 travées voûtée en plein cintre avec une façade à fronton triangulaire et un clocher quadrangulaire entouré d'une balustrade de fin XIXe. Elle a un chevet pentagonal et ne possède pas de chapelles latérales. On peut lire au revers de la façade une inscription en latin qui fait référence à la date de 1816.

Elle est en cours de restauration en 2014.

Photos JPB

A Lire:  Roquestéron: son église Saint-Arige, sa chapelle rurale, ses oratoires par Simone Cateland-Masséna,  L'Ancre solaire, Serre (2010).

A voir:

- Maître-autel: huile sur toile, Matthieu, Arige et Laurent.

A gauche:

-Autel des Ames du PurgatoireNote  avec un huile des Ames du Purgatoire.

-Autel de Saint Jean Baptiste avec une huile.

A droite:

-Autel de Saint Joseph avec Mort de Saint Joseph et le Christ, imitation d'un tableau de Carlo Maratta et don de la Veuve Alziari (ca 1700).

-Autel de la Vierge du Rosaire Note avec Dominique et Catherine (imitation d'un tableau à Pierrefeu de J. André) par Jean  Mathieu Bruny de Toudon (1755), peintre local.

Puis:

-Huile, Descente de Croix (XVIe).

-Huile, Baptême du Christ (XVIIe).

-Derrière le baptistère, huile, baptême de Jésus par Raimondo Orggia (1817).

-14 tableaux carrés avec la Vierge et Joseph (fin XVIIIe)

-Un ex-voto de Jean Baptiste Baudouin (XIXe)

-Lustre en cristal (1861) don de Napoléon III.

-Statue de Saint Antoine de Padoue (XIXe), don du banquier Bischoffsheim.

-Statue de Saint Arige (1881) don des Dalmassy.

-Statue du Christ bras ouvert.

-De nombreuses reliques Note y sont conservées.

Coordonnées
43.874, 7.006
Zone Géographique
Estéron