Le 2 octobre 2020 la tempête Alex a durement touchée ces vallées dont certaines ont vu leurs paysages être modifiés. Les photos de ce site ont été prises avant cette tempête.

Couvent des Franciscains, Eglise Notre-Dame-des-Miracles, Saorge

Mise à jour
Couvent des Franciscains, Eglise Notre-Dame-des-Miracles, Saorge

Le Monastère de Saorge, ancien Couvent des Franciscains: le couvent Notre-Dame-des-Miracles a été fondé en 1633 par les Franciscains Observantins Réformés ou "Récollets". Sa construction, sur l'emplacement de la chapelle Saint Bernard, a été terminée vers 1660 et l'église en 1661.

Il est situé en haut du village dans un bel environnement d'oliviers, il est classé.

L'église, de style baroque italien, possède un porche à trois travées, surmonté de balustres et un clocher à bulbe couvert de tuiles polychromes. Le couvent a accueilli en 1710 le cardinal Giuseppe Archinto, archevêque de Milan et légat du pape.

Le couvent et l'église ont reçu une décoration baroque aux XVIIe et XVIIIe siècles (restauration en 1762 par le maçon Calderari). On remarquera particulièrement les fresques étonnantes et naïves décorant les lunettes des arcades du cloître, dues à un frère peintre de la fin du XVIIIe siècle. Sur la façade il y a un tableau avec l'inscription: "D.O.M. Sancta Maria Miraculori".

En 1794, les moines quittèrent leur couvent qui fut alors occupé par les soldats français puis servit d'hôpital communal. Il est ensuite rendu aux Franciscains en 1824 qui restaurèrent l'église et le couvent. Les moines quittent le couvent en 1903 après la loi sur les congrégations. Le bâtiment servit alors de colonie de vacances puis a été occupé par les soldats italiens puis allemands pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le couvent a été acheté par l'État en 1967. Il est alors restauré. Les Franciscains réoccupèrent le bâtiment entre 1969 et 1988. Il est depuis géré par le Centre des monuments nationaux et accueille des retraites d'écriture.

Photos: JPB.

Lien: www.saorge.fr

A voir:

-Eglise Notre Dame des Miracles: la façade baroque est constituée de deux niveaux, précédée par un porche à 3 travées et une terrasse. Le décor peint est de 1760. L'intérieur est une nef unique en voûte d'arêtes, rectangulaire à chevet plat, travées et quatre chapelles latérales. Les stalles sont fin XVIIe.

            -Deux chapelles au nord:Saint Antoine de Padoue (XVIIe) et Saint Joseph (XVIIe)

            -Deux chapelles au sud: Saint Pierre d'Alcantara, Sainte Claire et Saint François d'Assise.

             -Chemin de croix de Pierre Botta ( 1726).

             -Maître-autel  (XVIIe) avec 3  statues: Notre-Dame des miracles, Saint Pascal Baylonet Saint Antoine de Padoue.

-Sacristie avec boiseries en noyer de la  (1772) et deux bustes reliquaires (XVIIe).

-Salle de pénitence avec boiseries du XVIIe.

-Cloître (1660-1681). Il possède quatre galeries avec des fresques sous les voûtes du XVIIIe retraçant la vie de Saint François d'Assise et des cadrans solaires de 1760 sur les façades de la même époque: mur sud (un cadran de 1668),   plusieurs de 1760 et sur le clocher un de 1880.

-Dans le réfectoire des décorations peintes du XVIIe (Vierge Immaculée et Allégorie des Vertus), boiseries du XVIIe (inscription 1667 sur une table).

-Jardin du couvent avec potager et verger.

-Fresques sur les murs des cellules (non visibles).

Selon l'inventaire du Patrimoine dans l'église:

Crucifixion (XVIIIe), Saint Roch (XVIIIe), Sainte Elisabeth de Hongrie (XVIIIe),  Sainte Elisabeth du Portugal (XVIIIe), Saint Jean de Capistran (XVIIe), Saint Salvador de Horta (XVIIe), Sainte Claire (XVIIe), Saint François d'Assise (XVIIe), gisant de Saint Pierre d'Alcantara (XVIIe), le Miracle de la mule du cathare (XVIIe), Saint Matthieu écrivant l'évangile (XVIIe), statue du Christ flagellé (XVIIIe).

Coordonnées
43.9849, 7.5551
Zone Géographique
Roya (Haute)