XVIIe : Mirabilis et horribilis...

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
26-11-2016
XVIIe : Mirabilis et horribilis…

XVIIe: Mirabilis et horribilis…

C'est le siècle des contrastes. Le Duché de Savoie est sous protectorat et il traverse une grave crise politique. En même temps le Comté de Nice connait une formidable expansion malgré la peste  et les séismes.

Charles Emmanuel Ier s'allie en 1610 avec la France et se retourne contre les espagnols. Cette stratégie est désastreuse car la Savoie est à nouveau occupée et passe sous protectorat français sous le règne de Charles Emmanuel II.

Un  climat de guerre civile s'installera dans le Duché de Savoie; en outre les français, les espagnols et les génois feront de fréquentes attaques ou intimidations. Mais le Comté de Nice, lui, jouit d'une certaine prospérité économique: la création du  port franc (1612 ) favorise le commerce et donc les voies de communication drainent un trafic en expansion. Le duc instaure un Sénat à Nice (1614) qui établit une justice locale qui fonctionnera jusqu'à la révolution.

L'exécution de Annibal de Beuil en 1621 à Tourette Revest met fin aux prétentions des Grimaldi. Annibal avait comploté avec les espagnols pour leur remettre le Comté de Nice. Les châteaux de  Roubion,  Roure , Sauze, Tournefort et  Beuil  sont détruits ou démantelés, ceux de Villars et Bairols sont confisqués pour les Dogliani, Thiéry, Touët et Lieuche sont concédés à Filiberto della Villana, les Galléan reçoivent Toudon, Tourette-Revest et Ascros et surtout Annibal Badat, l'exécuteur d'Annibal de Beuil, reçoit Ilonse, Roure et Pierlas.

L'accès vers le Piémont est un atout dans ces temps troubles pour la Savoie et Charles Emmanuel Ier améliore les routes par Tende.

De 1545 à 1563 s'était déroulé le Concile de Trente Note (dans le nord-est de l'Italie) qui aboutit  à une réforme catholique  en réponse à la réforme protestante. L'église soutiendra l'art baroque pour promouvoir sa réforme que l'on a appelé la "contre-réforme". Cet art marquera l'art du Comté de Nice pendant la période du XVIIe siècle  avec un décalage dans le temps pour le Haut Pays. D'ailleurs le baroque tardif le prolongera au XVIIIe.

En 1629, pendant la Guerre de Trente ans, les espagnols venus au secours de la Savoie, y resteront plusieurs années. Victor Amédée II au pouvoir en 1684 s'allie de nouveau aux espagnols pour se libérer de la tutelle française. Ceci provoque une guerre avec la France et le siège de Nice dont la défaite conduit à l'occupation du Comté de Nice. Louis XIV occupe le Comté de Nice et prend temporairement le titre de Comte de Nice. Mais en 1696 il le rend à Victor Amédée II.