Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saints Marc et Marcellin

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
27-11-2016
Chapelle Saint Sébastien de Venanson

Saints Marc et Marcellin

IIIe-286

Culte

Fêté le 18 juin.

Attributs

Hagiographie 

La Légende Dorée de Jacques de Voragine les mentionne dans la vie  de Saint Sébastien.

Marc et Marcellien (orthographe de la Légende)  étaient frères jumeaux et issus d'une des premières familles de Rome. Ils furent convertis à la foi dès leur jeunesse. Arrêtés sous l'empereur Dioclétien, on les jeta dans une prison; après quelques interrogatoires qui démontrèrent leur fermeté dans la foi, Chromace, préfet de la ville, les condamna à avoir la tête tranchée, après un délai de trente jours.

Les deux frères furent alors transportés dans la maison de Nicostrate, greffier du préfet et leur gardien. Saint Sébastien, capitaine de la première compagnie des gardes de l'empereur rappela  aux deux frères les  "saints enseignements" de la foi.

Marc et Marcellin  comparurent devant un nouveau juge, qui, après avoir employé inutilement toutes les flatteries et toutes les menaces pour les ébranler, les fit clouer à un poteau, où ils demeurèrent vingt-quatre heures, louant et bénissant Dieu.

Curieusement il y a aussi les saints Pierre (exorciste) et Marcellin (prêtre), martyrisés par Dioclétien en 304 et dont les corps ont été recueillis par Sainte Lucine.

Photo : Marc et Marcellin parmi les fresques de Baleison dans la chapelle Saint Sébastien de Venanson.