Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Sainte Thérèse (d’Avila)

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
30-01-2018
Eglise N-D de l'Assomption de Saint Martin Vésubie

Sainte Thérèse (d’Avila)

1515-1582

Réformatrice des Carmélites.

Culte  

Fêtée le 15 octobre la sainte patronne de l’Espagne, des écrivains espagnols et des joueurs d'échecs.

Attributs

En habit de religieuse des carmélites: un scapulaire  marron avec cape blanche, avec un livre, une plume, un coeur percé d'une flèche. Elle est associée à Simon Stock dans la représentation de la remise du scapulaire Note

Biographie

Née dans une noble famille d'Avila en Castille, elle entre avant 20 ans au Carmes d'Avila. Elle se rend compte que les pratiques religieuses de cet Ordre se sont dégradées et elle veut le réformer pour le faire revenir à la Règle primitive. Elle y parvient malgré bien des résistances avec l'autorisation du pape. On appellera ces carmes et carmélites "déchaux" ou "déchaussées".

Elle fonde de nombreux couvents en Espagne. Elle vit des expériences mystiques très fortes et a des visons  comme celle de la Tranverbération, transpercement spirituel du coeur. Elle rencontre Saint Jean de la Croix, un carme, lui même mystique. Elle a laissé des écrits, en particulier «Le château Intérieur» qui est une méthode de prière et d'oraison. Paul VI la proclamera Docteur de l'Église en 1970.

Photo JPB: Sainte Thérése d'Avila à droite à côté de Sainte Claire d'Assise,  huile sur toile de la Chapelle de l’Assomption de la Madone (1ère à gauche) dans l'église N-D de l'Assomption de Saint Martin Vésubie.