Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Sainte Thècle

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
27-11-2016

Sainte Thècle (d'Iconium)

Ier

Culte

Fête le 23 septembre mais supprimée à présent. On l'invoque pour les paralysés et les enfants qui marchent tardivement.

Attributs

Avec un serpent dans la main ou une boule de feu, un lion qui l'épargne.

Hagiographie

Selon les Actes de Paul et Thècle (apocryphe), Thècle est une jeune vierge, disciple de Saint Paul: l'apôtre, qui était de passage dans la ville d'Iconium (Konya en Turquie), enseignait la foi chrétienne dans une maison voisine. Thècle, cachée derrière une fenêtre, écoutait ses paroles. Après trois jours, elle fut convaincue par le discours de Paul sur la virginité et désira elle aussi devenir chrétienne. Elle provoque la colère de sa mère et de son fiancé qui la dénoncent au gouverneur. Paul est chassé de la ville et Thècle condamnée au bûcher.

Elle est sauvée par un orage providentiel. Elle rejoint Paul et survit tout aussi miraculeusement à d'autres aventures qui font partie de son hagiographie. Installée à Mériamlik, près de Séleucie Trachée en Turquie, elle se serait construit un ermitage dans une grotte où elle aurait passé ses derniers jours, âgée de 80 ou même 90 ans. Elle y serait également enterrée.

La Vie  de sainte Thècle, rédigée peu après 444 par un prêtre du sanctuaire de Meriamlik, contient une longue liste de ses miracles posthumes et donne aussi de précieuses indications sur la diffusion du culte de Thècle au Proche-Orient.

Une légende raconte que Thècle aurait traversé les mers pour fuir les persécutions et parle d'un voyage en Maurienne. Arrivée en Gaule, elle aurait franchi les Cévennes pour s'installer dans ces montagnes. Elle serait morte à Saint-Bonnet-de-Chirac, en Gévaudan et enterrée près de la fontaine qui porte son nom. Cette légende expliquerait pourquoi Thècle d'Iconium est si présente dans les vénérations du sud du Massif central. On retrouve en effet sa présence en Lozère (crypte Sainte-Thècle à Mende, fontaine à Saint-Bonnet-de-Chirac, patronne de Rocles,...) et en Auvergne (elle est vénérée à Chamalières où ses reliques furent conduites au VIIe siècle).

Il y a un  hameau  Sainte Thècle dans la commune de Peillon.