Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Thomas (de Villeneuve)

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
27-11-2016
Chapelle des Pénitents Blancs Puget Théniers

Saint Thomas (de Villeneuve)

1486-1555

Culte

Fêté le 8 septembre, il a donné son nom à la congrégation des Sœurs de Saint-Thomas de Villeneuve, fondée à Lamballe en 1661.

Attributs 

On l'a appelé "L'Aumônier " pour sa générosité et on le représente faisant l'aumône.

Hagiographie

Né non loin de Tolède en Castille, sa famille était issue de la noblesse locale. Thomas étudia à l'université d'Alcala, où il enseigna une fois ses études terminées, avant de devenir professeur de théologie à l'université de Salamanque. Attiré par la vie religieuse, il entra à trente ans chez les Ermites de Saint-Augustin à Salamanque où il fit profession le 21 novembre 1516.

Il avait à peine trente ans lorsqu'il fut élu prieur du couvent de Salamanque. Il y exerça cette charge pour ensuite se rendre à Burgos et Valladolid. Il devint ensuite provincial en Andalousie et Castille. En 1534 il fut nommé archevêque de Grenade (es), mais refusa catégoriquement cette dignité.

Dix ans plus tard, Charles Quint le désigna pour l'évêché de Valence : il fut alors obligé d'accepter et fut intronisé le 1er janvier 1545. Là, il vécut très simplement, recevant librement pauvres et mendiants, faisant de fréquentes aumônes. Il mourut en 1555.

On peut voir Saint Thomas de Villeneuve sur une huile sur toile dans la chapelle des Pénitents blancs de Puget Théniers