Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Simon Stock

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
27-11-2016
Autel ND du Carmel Sospel

Saint Simon Stock

1164-1265

Culte

Il est fêté le 16 mai ou localement le 17 juillet. Il est le saint patron des Carmes Déchaux d’Angleterre sans qu'il soit canonisé.

Attributs

Selon la tradition et certains récits, la Vierge Marie serait apparue à Cambridge à Simon Stock, qui était  alors Supérieur Général de l'Ordre du Carmel, au cours du milieu du XIIIe siècle. Elle lui remet un Scapulaire   Note (vêtement) qui doit protéger celui qui le porte du "feu éternel". Il apparait recevant le scapulaire de la part de la Vierge.

Hagiographie

On connait son hagiographie par le récit (Vitae Fratum) d'un moine du XIIIe Gérald de Frachet.

Simon Stock est né dans le Kent en 1164. Cependant, peu de choses sont connues sur le début de sa vie. La légende veut que son nom "Stock", qui signifie "tronc d'arbre", découle du fait que, dès l'âge de douze ans, il ait vécu comme un ermite dans le tronc d'un chêne creux. Toujours d'après la tradition il devient un prédicateur itinérant jusqu'à son entrée à l'Ordre du Carmel qui venait d'arriver en Angleterre.

Il serait ensuite allé à Rome (en étant déjà Carme), et de là il serait parti au Mont Carmel où il aurait passé plusieurs années. D'après une autre tradition, il n'aurait rejoint l'Ordre du Carmel (dont le nom officiel est: Ordre de Notre Dame du Mont-Carmel) qu'après avoir fait son pèlerinage en Terre Sainte, et rejoint les ermites installés sur les pentes du Mont Carmel. Quelques années après l'arrivée de Simon Stock sur les pentes du Mont Carmel, et suite à la conquête de la Palestine par Saladin (chute de Jérusalem en 1187), les ermites se réfugient en Europe car leur sécurité ne peut plus être assurée dans leur ermitage.

Simon Stock rentre alors en Europe avec les autres ermites. Il participe au 1er concile oecuménique de Lyon en 1245.

La vision du Scapulaire La grande renommée de Simon Stock est liée à l'apparition qu'il a eu à Cambridge (Angleterre), le 16 Juillet 1251, à une époque où l'Ordre du Carmel traverse une période difficile. Dans sa vision, la Vierge Marie lui remet un scapulaire. Les différentes versions des récits de cette vision qui tournent toutes autour du don par Marie du scapulaire à Simon Stock avec la promesse de protection et du salut de l'âme pour ceux qui le porterait (avec dévotion).

Le seul élément historiquement certain, serait qu'en 1247 à l'âge de 82 ans, Simon Stock est élu Général des Carmes, succédant à Alain, lors du premier chapitre de l'Ordre qui s'est tenu à Aylesford (Angleterre). Il a fondé de nombreuses communautés du Carmel, en particulier dans les villes universitaires telles que Cambridge, ou Oxford en 1248, mais aussi dans le sud et l'ouest de l'Europe (Paris en 1260, Bologne en 1260). Il entraine la révision de la Règle de l'Ordre afin faire évoluer l'ordre des Carmélites d'un ordre d'ermites en un ordre de frères mendiants. 

Il meurt de vieillesse, plus que centenaire, à Bordeaux en 1265, dans une des maisons de l'ordre alors qu'il effectue une visite aux Carmes de cette région. Son corps est d'abord conservé chez les carmes de Bordeaux. Des miracles sont signalés sur sa tombe durant le premier siècle après sa mort ce qui expliquerait peut être le début de son culte à Bordeaux durant cette période.

À partir de 1423 il commence à être considéré comme un saint et son culte liturgique est  célébré à Bordeaux. Ses reliques sont alors diffusées. Puis à partir de 1458, son culte est également célébré en Irlande et en Angleterre. Il est officiellement vénéré dans l'Ordre du Carmel depuis 1564. Durant la Révolution ses reliques sont cachées pour éviter leur profanation et destruction par les révolutionnaires. Plus tard, elles furent déposées dans la chapelle de Notre Dame du Mont-Carmel de la cathédrale, sous l'autel de Notre-Dame de la Nef. Les reliques du saint sont encore conservées dans la cathédrale de Bordeaux. Le tibia a été transféré en Angleterre dans les années 1860 à l'église des Carmes à Kensington, une partie du crâne a été transférée à Aylesford (Kent) en 1950.

Photo JPB Autel N.D. du Carmel de la cathédrale de Sospel