Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Dalmas

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
26-11-2016
Eglise de Saint Dalmas le Selvage

Saint Dalmas

IIIe

ou Dalmace

IIIe

Culte

Fêté le 5 décembre localement.

Attributs

A cheval en saint légionnaire  ou en toge d'évangélisateur, un glaive dans le crâne.

Hagiographie

Il s'agit d'un saint légendaire local qui a donné son nom à 3 communes (Tende, Valdeblore et Le Selvage).

Né dans une famille païenne, à Monza en Italie, (Gioffredo le fait naître en Allemagne)  il se convertit. Dans l'enthousiasme de sa foi, il part prêcher l'Evangile en Gaule et en Italie du Nord et en Haute Tinée pour le culte populaire. Devenu évêque de Pavie, il est arrêté et martyrisé sous l'empereur Maximilien Hercule en 254. Il est à l'origine du Saint-Dalmas légendaire, légionnaire romain et martyr chrétien à Pedona, actuel Borgo-San-Dalmazzo, en Italie. 

Selon la légende originaire de Dalmatie (dont il tire son nom) il serait parti du Val de Blore pour aller à Pedona. Il aurait été décapité en chemin et il aurait porté sa tête pour traverser le Gesso, une rivière. Comme dans d'autres récits de vie de saints, on plaça son corps sur un char à boeufs qui se dirigea vers Pedona. Enseveli à Pedona il est à l'origine des noms de lieux locaux.

La reine des Lombards, Théodolinde, découvrit les restes de Saint Dalmas à Pedona (Borgo San Dalmazzo) et y  fonde en 610 l'abbaye de Saint Dalmas .

Photo JPB: Saint Dalmas sur la façade de l'église de Saint Dalmas le Selvage.