Note: Concile de Trente

Le Concile de Trente (1545-1563)

Les premiers appels au concile vers 1520 émanent de Luther, fondateur du protestantisme, qui demande un arbitrage dans son conflit avec la papauté. Paul III accepte l'idée du Concile dans une optique de réforme générale, mais la guerre retarde l'ouverture du concile jusqu'au 13 décembre 1545, cette fois à Trente, dans les Alpes.

Pour la séance d'ouverture, il y a peu de monde. En mars 1547, le concile, à la suite d'une épidémie à Trente, est transféré à Bologne. Jules III fait rouvrir le concile en 1551. En 1552 suite à des guerres, le concile est levé et évacue la ville. Pie IV convoque à nouveau le concile à Trente qui ouvre à nouveau en 1562 . Il s'achève en 1563 par une succession de décrets sur le purgatoire, le culte des saints ou encore les reliques.

Le Concile prend plusieurs décisions qui seront à la base d'un réforme catholique que l'on appellera la "Contre-Réforme". Les décisions auront une incidence sur les arts ce qui se traduira par le courant Baroque notamment:

-l'Ecriture sainte et la Bible sont les fondements de la Foi.

-Le péché originel n'empêche pas le libre-arbitre.

-Le salut de l'âme et le purgatoire sont définis.

-Les sacrements sont fixés à 7 et l'Eucharistie est affirmée.

-Des séminaires sont créés et régis.

-La rédaction d'un Catéchisme est actée.

Saint Charles de Borromée, neveu du pape Pie IV et archevêque de Milan, fut un actif contributeur du Concile de Trente et du catéchisme.