Lucéram

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
22-11-2016

Lucéram

Les ligures y avaient établi des enceintes fortifiées puis les Romains établirent  un poste militaire, sur le trajet d’une voie de communication reliant La Turbie à la Vésubie. En 1057, le municipe de Lucéram dépend du comte de Vintimille (Luceramo in Chartrier de Saint Pons). Cette place forte étant située au croisement de plusieurs axes routiers entre la Méditerranée et les Alpes du nord, la Provence et le Piémont, elle devient une étape importante de la route du sel. C'est pendant  cette période que le village se dotera de fresques et de retables.

Au XIIe siècle, elle forme une confédération républicaine avec Peille et Utelle. Au XIIIe siècle, les angevins fortifient la cité et les seigneurs déchargent les habitants de certaines servitudes féodales. Le cartulaire coutumier de Lucéram rédigé de 1366 à 1376, contient également les statuts  de 1235 de Romée de Villeneuve.

En 1272, le comte de Vintimille cède le fief au comte de Provence qui reconnaît ses franchises communales et son indépendance administrative. Des droits supplémentaires lui assurant une grande prospérité lui sont octroyés en 1325, par le roi Robert le Sage et en 1349, par la reine Jeanne.

La cité se liera à la Savoie lors de la dédition de 1388, elle conservera ses privilèges qui seront maintenus jusqu'à l’annexion par la France en 1860.

En 1579, le seigneur de Tende vend ses droits à Emmanuel-Philibert de Savoie, avec l’intégration effective du comté de Tende à la Savoie en 1581 et la construction du Grand Chemin ducal (qui deviendra plus tard la Route Royale), l’ancienne voie d’acheminement du sel passant par Lucéram est délaissée, ce qui entraîne à partir de cette date une baisse significative de l’activité de Lucéram.

L'ordre des Hospitaliers de  Saint Jean de Jérusalem s'installe et en 1639 son successeur, l'Ordre de Malte, installe une commanderie à Lucéram.

Le village a gardé son aspect médiéval avec ses ruelles, ses fontaines et de nombreux linteaux de porte.

Monographie locale: Lucéram, Alpes-Maritimes : paroisse, commune : depuis les premiers temps jusqu'à nos jours, 1912. Bonaventure Salvetti. Ed. Alandis (2000)

Photos LB et JPB.

Source : PCAM Flohic 2000, Guide historique 2008

Lire: Le guide du visiteur  réd. sous la dir. d'André Gal - Nice : Serre, 1998 - (L'ancre solaire).

Coordonnées
43.8841, 7.3606
Zone Géographique
Paillons (Les)
Cartographie ancienne
Carte de Lucéram 1866

Carte de Lucéram 1866