Jacques Durandi

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
25-11-2016
Eglise Saint Benoit de Bonson

Jacques Durandi

(c.1410-1469)

" ...Jacques Durandi fut au contact d'influences provençales et d'artistes avignonnais. A Lérins, notamment, il rencontre toute une équipe de bons peintres d'origines diverses, parmi lesquels Jaumet d'Avignon...

J. Durandi est le contemporain de Miralhet. Comme lui il place ses personnages dans un espace sans profondeur avec fonds dorés sur lesquels les nimbes sont travaillés au poinçon...

Son influence surLouis Béa et les artistes de la fin du XVe siècle paraît incontestable."

Source: Luc Thévenon www.nicerendezvous.com/

On trouve sa trace grâce à plusieurs œuvres :

  • en 1450, on le trouve à Marseille, puis à Six-Fours.
  • vers 1450, le polyptyque de Sainte Marguerite, seule œuvre signée de Durandi, à la cathédrale de Fréjus."Les influences provençales s'y mêlent aux références italiennes, florentines et siennoises plus particulièrement."
  • en 1454, Pierre Garnier lui commande un retable pour l'abbaye de Lérins. Il rencontre à l'abbaye des peintres dont Jaumet d'Avignon.
  • en 1461, à la demande du gouverneur de Nice, il peint avec son frère Christophe les armes du duc de Savoie sur la poupe de la galère "Saint-Maurice"." La collaboration des deux frères doit avoir été fréquente puisque Christophe est chargé après la mort de Jacques, fin 1468, d'achever certaines de ses oeuvres."

Deux autres œuvres qui lui sont attribuées se trouvent au Musée des Beaux-Arts, Nice:

  • Panneau du baptême du Christ avec Saint Jean-Baptiste (vers 1465)
  • Retable de saint Michel avec Saint Maur et Jacques le Majeur (vers 1460) présenté comme par un proche du peintre.

Des documents citent plusieurs œuvres de Jacques Durandi ayant disparu :

  • un retable dédié à saint Honorat pour la cathédrale de Sisteron,
  • un polyptyque de la Sainte Croix,
  • un polyptyque dédié à Saint Honorat pour l'abbaye de Lérins,
  • un polyptyque de Saint Jean Baptiste pour l'église de Lucéram dont un panneau vendu par le conseil de fabrique à l'antiquaire Bernardin Bertino se trouve au musée Masséna de Nice, peinte vers 1460.
  • En 1465, il peint une "Assomption" pour les pénitents Bleus de Nice. Ce retable a disparu.

On lui attribue certaines œuvres :

-le polyptyque de la Vierge à l'Enfant sur bois avec divers saints dans l'église paroissiale de Bouyon

-le polyptyque de Saint Benoît dans l'église de Bonson, vers 1455

Photo JPB : polyptyque de l'église Saint Benoit de Bonson