Guillaumes

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
30-11-2016

Guillaumes

Le territoire de Guillaumes est fréquenté dès le néolithique, comme en témoignent les vestiges de la grotte de Tremens dans le vallon de Cante ou encore les mines de cuivre des gorges de Daluis, exploitées par les hommes préhistoriques

Le territoire de l’actuelle commune de Guillaumes dépend de la province des Alpes-Maritimes et est rattaché à la Civitas de Glanate (Glandèves). À la fin de l’Antiquité, le diocèse de Glandèves reprend les limites de cette civitas.

C'est Guillaume  II de Provence dit le Libérateur, comte de Provence, qui, en guerroyant dans la région contre les Sarrasins, repéra l'intérêt stratégique du site. Le castrum de Guillermo est fondé probablement au  Xe siècle. Il figure dans une liste des habitats relevant du comte de Provence, établie par l'administration comtale entre 1232 et 1234. La Reine Jeanne annule  en 1359 l'inféodation à Geoffroi Larcario.

En 1388, les Guillaumois restent fidèles aux Anjou. En 1390, Guillaumes est désigné par Marie de Blois, comtesse de Guise, comme chef lieu de viguerie. À la fin du Moyen Âge, Guillaumes est un petit centre commercial et accueille une foire qui se maintient jusqu’à la fin de l’Ancien Régime.

Au XIVe siècle, en reconnaissance de leur fidélité, la maison d'Anjou accorde aux habitants des faveurs et privilèges, dont le pouvoir de s'administrer librement (privilèges du Roi René 1447, François 1er 1548, Henri IV de 1604). En 1450 le roi René fait reconstruire le château. En 1481 la Provence est rattachée à la France et donc Guillaumes et le Val d'Entraunes.

Le 22 août 1682 le village est détruit partiellement par un incendie. De 1700 à 1706, de nouvelles fortifications sont réalisées par Vauban qui séjourna deux fois à Guillaumes pour en établir les plans. En 1734, des ingénieurs militaires visitent les fortifications du Sud-Est de la France et passent par Guillaumes. Ils jugent la place inattaquable.

 Du 4 au 8 juillet 1744, les troupes franco-espagnoles qui doivent attaquer Entraunes et Saint Martin d’Entraunes stationnent dans la ville. En 1760, la place est démantelée à la suite du traité du 24 mars 1760 rectifiant les frontières entre les royaumes de Louis XV et de Charles-Emmanuel III et cédant Guillaumes à la maison de Savoie. La cité conserve le droit d'utiliser le français comme langue administrative..

En 1792, les troupes révolutionnaires prennent possession du village qui reste français jusqu’au traité de Vienne.Les traités de Paris de 1814 et 1815 replacent le comté de Nice sous la souveraineté de la Maison de Savoie. Après un bref retour sous la souveraineté sarde, Guillaumes comme le comté de Nice est, grâce à l'action de Napoléon III, définitivement rattaché à la France, le 24 mars 1860.

La route nationale n°202 arrive à Guillaumes le 4 mai 1884. En la prolongeant, elle est devenue la route des Grandes Alpes.

Photos JPB.

Lire: Nice Historique 1954 N°2

Coordonnées
44.0895, 6.8537
Zone Géographique
Var (Haut)
Cartographie ancienne
Carte de Guillaumes de 1868

Carte de Guillaumes de 1868