François Mimault

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
25-11-2016

François Mimault

1580-1652

François Mimault est le fils de Pierre Mimault, pâtissier à Parthenay. Il quitte Parthenay pour aller se former en Italie en passant peut-être par Fontainebleau.

Il est probablement l'élève de Louis Finson (avant 1580-1617). François Mimault séjourne à son retour dans la région de Vence, puis il se fixe à Draguignan. En 1608, il y épouse Marguerite Paul, née en1594 à Draguignan, fille de l'apothicaire Gaspard Paul. Le 26 mai 1609 elle donne naissance à son premier enfant, Bernardin Mimault, suivi de Jacques et Isabeau.

En 1609 il exécute des «armes royaultz» pour les portes de Seillans. Le nombre de ses commandes va s'accroître. En 1611, La confrérie des Pénitents blancs, lui commanda une bannière. Il peint en 1612 des banderoles et écussons pour la Fête-Dieu.

En 1613, il acquiert une maison à Draguignan, où il installe son atelier. Il a un premier élève, Antoine de Baron.

Entre 1614 et 1620, il est associé avec un artiste originaire de Saint-Paul-de-Vence, Laurent de Canavèse, spécialiste de la dorure, qu'il a peut-être connu à son retour de Rome.

Ses tableaux lui permettent d'acheter une maison en 1617 et une vigne en 1618. Dans une transaction de 1621, il est cité comme recteur de l'hôpital Saint-Jacques. En 1617, on lui commande «deux toiles représentant le mistère de la Salve Regina en huict ystoyres». Il quitte Draguignan pour s'installer à Aix-en-Provence en 1622. Il conserve sa maison de Draguignan jusqu'en 1633 et continue d'y séjourner.

François Mimault peint des décorations et il réalise des portraits 

Il fait son testament à Draguignan le 18 septembre 1640.

Source : La Peinture au XVIIe siècle dans les Alpes-Maritimes  Charles Astro et Luc F. Thévenon - Serre ed. 1985.

-1609 La Sainte Parenté. Eglise ND de l'Ormeau Seillans.

1609 Commandes de Clumanc et Eoulx.

-1616 Annonciation. Chapelle Saint Cyr Seillans.

-1616 La sainte Parenté et les deux saints Jean. Eglise Saint Etienne Bargemon.

-vers 1620 Assomption de la Vierge ,  Donation du Rosaire et Saint Michel terrassant le dragon pour la cathédrale de Senez.

-1625 Baptême du Christ  de l'église Saint-Jean-de-Malte, Aix-en-Provence.

-1630 Assomption de la Vierge et les douze Apôtres. N.D. de l'Assomption Entrevaux

-1631 Couronnement de la Vierge. N.D. de l' Assomption Entrevaux

-1633, Annonciation et le Père Éternel entouré d'anges pour l'église paroissiale de Châteaudouble

-1639 le Vœu de Louis XIII, Note pour l'église Saint-Pierre de La Penne.

-1640 le Vœu de Louis XIII et la Sainte Parenté église N.D. de l'Assomption Briançonnet.

-1641 Descente de Croix le Vœu de Louis XIII. Chapelle Sainte croix Annot.

-1642, il travaille dans la chapelle castrale de Gréoux-les-Bains à la demande d'Esprit de Clapiers.

-Vers 1640 un tableau représentant L'Assomption de la Vierge pour l'église de Cabris. Ce tableau est très proche par sa composition de celui qu'il avait réalisé pour la cathédrale de Senez.

Au total, on recense au moins dix-neuf de ses toiles en Provence. Mais beaucoup de ses grandes peintures ont disparu.