Eglise Sancta Maria In Albis de Breil sur Roya

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
29-11-2016
Eglise Sancta Maria In Albis de Breil sur Roya

Eglise Sancta Maria In Albis de Breil sur Roya

1700

L'église actuelle, consacrée à Sancta Maria In Albis protectrice de Breil, se dresse sur l'emplacement de l'ancienne église romane de la Bienheureuse Vierge Marie, édifice qui est en ruine à la fin du XVIe. Seuls subsistent trois chapiteaux du XIIe siècle, utilisés comme supports de plaques au monument aux morts de Breil, ainsi qu'un bénitier que l'on remarque dans le fond de l'église, à gauche en entrant.

Mise en chantier, en 1663 la reconstruction du nouveau monument est ralentie par deux guerres et toutes sortes de calamités. Il ne sera achevé que trente trois ans plus tard en 1699. D'importants travaux de soutènement auront été nécessaires ce qui a retardé le chantier.

Bâtie en forme de croix grecque, avec une coupole écrasée à la croisée, cette paroissiale est différente par sa conception des autres églises de la vallée de la Roya. Sa nef, très courte (une travée), est flanquée de deux chapelles latérales et voûtées en berceau comme les deux bras du transept. Le choeur, assez profond, est terminé par une abside à trois pans et entouré de deux absidioles de plan carré, ensemble qui a une longueur supérieure à celle de la nef.

Clocher à trois étages avec tuiles vernissées et façade dite "lever de rideau".

La décoration baroque de Sancta Maria In Albis a été réalisée très progressivement au début du XVIIIe, tandis que les retables et les gypseries de style "rocailles" et les stalles du choeur dans la deuxième moitié du XVIIIe. Les peintures des parties hautes dont un Saint Roch par Clerissy (identique à celle de Gilette), ont été restaurées au XIXe (1833-1846) puis reprises à la suite des dégâts causés par la dernière guerre. Après sa réouverture au culte, en 1985, sa restauration se poursuit.

Photos LB et JPB.

Source: www.departement06.fr

A voir notamment :

A gauche

-Chapelle des confréries de Saint Joseph et Saint Eloi: retable fin XVIIe avec Saint Joseph et Saint Eloi plus un saint martyr, derrière la Vierge avec Matthieu et François d'Assise. Deux toiles: la fuite en Egypte et la mort de Joseph (XIXe).

-Chapelle du Rosaire à colonnes corinthiennes avec toile du Rosaire Note de 1602 et repeint en 1850.

-Chapelle des saints Pierre, Paul et Jérome avec retable de Saint Pierre (1507) attribué à l'école Louis Bréa (?). Panneaux supérieurs: Christ au Mont Thabor avec Catherine d' Alexandrie et Barthélemy. Panneau rajouté au fronton fin du XVIIe avec Charles de Borromée et François de Sales déployant le Saint Suaire.

-Statue Sancta Maria in Albis en bois doré (XVIIIe ).

A droite:

-Chapelle de la crucifixion et de Saint Maur (fin XVIIe) avec colonnes torses et un Jean Baptiste corpulent.

-Chapelle de Saint Antoine Ermite avec Saint Antoine Abbé et Saint Paul Ermite (XVIIe). Deux toiles du XVIIIe saintes Apollonie et Agathe.

-Retable de la chapelle de N.-D. du Mont Carmel, du suffrage et des Ames du Purgatoire Note fondée en 1637 (1623 -1700). Toile avec Augustin, Simon Stock et François d'Assises (XVIIIe).

-Stalles de 1766, grille du choeur du XVIIIe, appui de communion en marbre du XVIIIe.

-Chasse des reliques des saints Géminien, Saturnine et Valentia données par le pape en 1846.

-Orgue: Instrument du début du XVIIIe ( Meyer ) et buffet du XVIIe dont le tuyaux sont muets. Restauré en 1878 et 1984.

Coordonnées
43.938, 7.5142
Zone Géographique
Roya (Moyenne)