Eglise Notre Dame de l' Assomption Puget Théniers

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
30-11-2016
Eglise Notre Dame de l' Assomption Puget Théniers

Eglise Notre Dame de l' Assomption Puget Théniers

XIIIe

Reconstruite au XIIIe hors les murs, puis remaniée au XVIIe: bel appareil de pierre de caractéristique romane, notamment on peut voir sur l'abside des dents d'engrenage ornementale du XIIIe et un clocher carré XVIIe surmonté d'un élégant campanile. Transformée au cours du XVIIIe suite à un incendie et réparée en  1888, suite au tremblement de terre de 1887.

Elle a appartenu dès son origine à l'Abbaye de Lérins. Le portail d'origine est visible sur le mur nord, il est placé en façade fin XVe.

A voir :

-L'ensemble Crucifixion, Mise au Tombeau   et la  Résurrection  en bois sculpté (tilleul?) dans une présentation qui a été modifiée et qui provient du couvent des augustins:

                 - Les deux premiers sont fortement influencés par Claus Sluter un sculpteur de la fin du XIVe (il eut un atelier bourguignon): La Mise au Tombeau : avec Joseph d'Arimathie à gauche et Nicomède à droite et la Crucifixion. La Résurrection est plus méridionale. L'attribution  des trois à  Mathieu d'Anvers vers 1525 ne fait pas l'unanimité.

-Retable de Saint Nicolas de Tolentino de 1730

-Autel Mort de Joseph, avec une huile de J. Béguin (1894).

-Vierge en bois du XVIIe.

-Retable du maître-autel  Notre Dame du Bon Secours, de 1525 (selon l'inscription) attribué à Antoine Ronzen  (Ce peintre du  XVIe a épousé la fille d'un peintre de la localité, Honoré Luca) quoique Nicolas et Bernardin  fassent penser aux Bréa (L. Thévenon).

             au centre le Christ et la Vierge avec le donateur (la Vierge montre sa poitrine qui a nourri le Christ) et maître-autel de 1770.

             à gauche Saint Nicolas de Tolentino et le lys (un augustin) , à droite Saint Jacques le Majeur avec la coquille 

             en haut Saint Martin de Tours  et Saint Bernardin de Sienne et  3 mitres d'évêques (il a refusé  le titre 3 fois), saint patron du donateur.

              les armoiries de la maison de Savoie sur le retable.

-Les quatre évangélistes sur la coupole du choeur.

-Autel des Ames du Purgatoire Note.

-Autel de la Vierge.

-Retable Les quinze Mystères du Rosaire Note de 1730 en bois (un crucifix à la place de la Vierge) avec Antoine Ermite et Blaise en statue, deux médaillons: Dominique et Catherine de Sienne. Il reste 5 médaillons, les autres ayant été dérobés en 2000.

- Fresques sur voûte par Luigi Adami (1888): Saint Nicolas de Tolentino et Sainte Apollonie en prison, un Sacré-Coeur de Jésus.

-Stalles en bois  de H. Conil (1770), un pugetois.

Photos JPB.

A lire : L. Thévenon  Nice-Historique 2000 N°3

Coordonnées
43.9558, 6.8955
Zone Géographique
Var (Moyen)