Chartreux

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
25-11-2016
Eglise Sainte Élisabeth Toudon.

Photo: Saint Bruno à droite sur Notre Dame des Sept Douleurs huile sur toile 1647 de l' église Sainte Élisabeth Toudon

Chartreux

1084

Ils portent une robe de drap blanc ou naturel, serrée avec une ceinture de cuir, et un scapulaire avec un capuchon du même drap, appelé cuculle. Ils portent en permanence le cilice maintenu à la taille par une corde. À l'extérieur des limites des maisons, ils portent une chape noire avec capuchon pointu, identique à celle que portent les novices pour les exercices conventuels.

Règle

L'Ordre des Chartreux est un ordre religieux contemplatif à vœux solennels, partiellement ermite. Seule l'organisation de la liturgie des Heures suit d'assez près la règle bénédictine. Les religieux observent une clôture perpétuelle, un silence presque absolu, de fréquents jeûnes et l'abstinence complète de viande. Ils ne reçoivent la visite de leur famille que deux jours par an.

Origine

L'histoire des Chartreux commence en 1084 avec la fondation du premier monastère dans le massif montagneux de Chartreuse, au-dessus de Grenoble en Dauphiné, par Saint Bruno, écolâtre de Reims, un Allemand originaire de Cologne et six compagnons (Lanuin, Hugues le Chapelain, Étienne et Étienne, ainsi que deux laïcs : André et Guérin) qui fondèrent ensemble la communauté de la Grande Chartreuse, mère et matrice de l'ordre cartusien.

Histoire

En 1090, Bruno fut appelé par Urbain II à Rome. Rapidement, il partit fonder en Calabre un nouvel ermitage, sans lien institutionnel avec la première fondation de Chartreuse. Après sa mort, le 6 octobre 1101, cette seconde fondation s'agrégea rapidement à l'ordre cistercien. Elle ne fut affilié à l'ordre cartusien qu'au XVIe siècle, lorsque les Chartreux s'y installèrent de manière durable. Outre la Grande Chartreuse, l’ordre comptait encore au XIXe siècle 92 monastères dont les plus importants étaient ceux de Florence, de Pise et de Pavie, auxquelles s'ajoutaient 5 communautés de moniales cartusiennes, dont 3 en France.

De nos jours, l'ordre a perdu plus de 50 % de ses effectifs, indépendamment de toute interférence politique, baisse encore jamais observée, même après la Révolution française.