Chapelle Saint Sébastien Coaraze

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
23-11-2016
Chapelle Saint Sébastien Coaraze

Chapelle Saint Sébastien Coaraze

1530

Construite à 1 km de l'entrée du village, sur ancien chemin muletier venant de Nice par Châteauneuf-Villevieille. Elle avait pour but de protéger le village de la peste. Elle a été datée de 1530.

D'une grande simplicité, une seule travée voûtée en berceau, la chapelle montre des peintures murales du XVIe siècle exécutées par un peintre anonyme influencé par le Pérugin, présentant l'histoire de Saint Sébastien. Il ne reste qu'une partie des peintures qui avaient été recouvertes par un badigeon. Elles ont été découvertes par les Mossa Note en 1911 mais badigeonnées à nouveau par la suite.

Chevet

On peut voir sur le chevet plat, Saint Sébastien dévêtu, attaché à une colonne, percé de flèches, entouré de deux archers vêtus élégamment. La scène du supplice est placée sous un porche voûté. La représentation du saint rappelle celle que Pérugin a adopté dans ses tableaux : le corps est porté par une jambe, l'autre est légèrement plié et est en retrait.  Deux martyres sont placées de part et d'autre de la scène centrale: à gauche, Sainte Ursule (Orsola), portant la palme du martyre et un livre et à droite, Sainte Lucie  tient aussi une palme et porte sur un plateau ses yeux, invoquée pour protéger la vue.

Mur sud 

Le transport du corps de Saint Sébastien. Son inhumation. Deux scènes de la légende du saint : le transport du corps du saint, en présence de Lucine, l'inhumation du saint.

Voûte

Sur la voûte en berceau brisé, a été représenté dans une mandorle le Père éternel, au-dessus des nuages, bénissant et portant le globe terrestre. Autour, le peintre a fait une décoration en trompe-l'œil de style Renaissance. Il a peint des caissons à rosaces, des bandes de rinceaux de feuillages, des palmettes et des candélabres.

Photos JPB

Lien:  Nice Historique 1951 N°3-4

Coordonnées
43.85299, 7.2885
Zone Géographique
Paillons (Les)