Breil sur Roya

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
29-11-2016

Breil sur Roya 

Texte de Charles Botton

L'histoire de ce pays, situé au centre de la vallée de la Roya, se perd dans la nuit des temps. On sait néanmoins, par de récentes découvertes archéologiques, qu'à l'origine l'habitat primitif était dispersé sur les terres ensoleillées de la rive droite de la Roya.

Les bases de l'actuelle agglomération apparaissent à l'époque des invasions sarrasines, au cours des IXe et Xe siècle quand, pour se protéger des envahisseurs, les habitants de la rive droite franchissent la Roya et se regroupent, sur la rive gauche, dans l'espace existant entre un méandre de la rivière et les pieds de deux arêtes rocheuses descendant des sommets. C'est là qu'ils fondent l'agglomération primitive de " Brehl ". Nom que l'on connaît depuis 1157. Au cours des siècles suivant le village se développe vers le nord dans l'espace géographique limité par ses défenses naturelles.

Au cours des siècles suivants, l'agglomération conserve, du Moyen Âge, ses typiques "courréou" (passages couverts) et ses rues étroites, alors que les places aux maisons à arcades et aux façades peintes en trompe l'oeil sont les traces évidentes de l'architecture ligurienne des XVIe et XVIIe siècles.

Lieu de passage obligé de la route du sel jusqu'à l'ouverture du Grand Chemin Ducal, à la fin du XVIe siècle, l'antique cité est désenclavée, à la fin du XIXe siècle, quand est construite la route reliant Breil à Vintimille. Le désenclavement s'achève en 1928, avec la mise en service des lignes ferroviaires Nice-Breil-Cuneo-Turin et Vintimille-Breil.

Au milieu des années vingt, la construction du barrage de l'usine hydroélectrique de l'Arbousset crée aux abords du village une retenue d'eau qu'utilisent aujourd'hui pêcheurs et kayakistes.

Dès la fin du dernier conflit mondial et la levée de l'interdit des autorités militaires des routes et des pistes sont construites dans l'olivaie de la rive droite et dans les campagnes environnantes, ce qui permet la constructions d'immeubles et de maisons particulières donnant ainsi naissance à de nouveaux quartiers.

Source:  Nice Historique 1932 N°4

Lire: Histoire de Breil et des Breillois par Charles Botton; Cabri, 1996. 

Vestiges du château Redoute du Castéa Breil sur Roya.
Chapelle Fabien et Sébastien Breil sur Roya XVIIe (rue rouvier) disparue.
Chapelle Saints Augustin, Barbara et Anne Giandola Breil sur Roya.
Chapelle de saints François et Julien Aigarar Breil sur Roya.

Coordonnées
43.93796, 7.5139
Zone Géographique
Roya (Moyenne)
Cartographie ancienne
Carte de Breil sur Roya 1864

Carte de Breil sur Roya 1864