Les Brea, une famille picturale

Sur les chemins du patrimoine, en devisant... Rubrique du mois de janvier 2018.

Nous pouvons voir sur le parcours routier de la vallée des panneaux indicateurs avec la mention « La Route des Bréa ». Ils nous invitent à aller voir notamment les polyptyques de cette illustre famille de peintres niçois du XVème et XVIème siècles.

On peut mentionner ceux de Ludovic (Louis) dans l’église de Saint Martin Vésubie. A Châteauneuf d’Entraunes, le polyptyque du Christ aux Cinq plaies de l’église Saint Nicolas est de Francesco (François, son neveu). A Bonson, dans l’église Saint Benoît, le retable de Saint Jean est exécuté par Antonio (Antoine, frère de Louis).

Louis et Antoine sont nés à Nice dans une famille d’artisans. François est le fils d’Antoine. Ils ont peint entre 1475 et 1560 des retables qui ont marqué le patrimoine de la région. Louis est à la charnière du gothique et de la renaissance italienne ; son style sera plus serein au fil des années. Il est reconnu comme le plus talentueux des trois.

Antoine, bien que moins gracieux et plus froid que Louis, n’en est pas moins un peintre remarquable. François, son fils, suivra la lignée familiale. Bien qu’il soit habile, il a surtout bénéficié de la popularité de son nom.

Ceux qui sont intéressés par cette école de peintres « primitifs niçois » peuvent aller voir outre les tableaux de Ludovic dans l’église de Saint Martin Vésubie, le magnifique retable de l’Annonciation à Lieuche. Une visite au monastère de Cimiez s’impose : vous y admirerez en un même lieu la Crucifixion, La Piéta et la Déposition de Croix de ce maître.

Note : des incertitudes ont été exprimées quant à la composition familiale des Bréa, notamment concernant Antoine qui pourrait être le neveu ou le cousin de Louis.

Jean-Pierre Bouret