Blog du mois

 Le Purgatoire, le « feu purificateur »

On peut voir dans le Comté de Nice de nombreux autels dans les lieux de culte dédiées aux Ames du Purgatoire. Sur un tableau des hommes et des femmes attendent dans le feu en implorant mais sans souffrir que le saint ou les saints représentés intercèdent en leur faveur pour les sortir de cette situation. Ce sont les Ames du Purgatoire .

Le Purgatoire (du latin purgare: purger) est un mot qui apparait au XIIème siécle. La notion, plus ancienne, le situe alors comme un lieu, entre l'Enfer et le Ciel, de purification des âmes par le feu. Le Purgatoire est associé dans l'iconographie du XVe avec le Jugement Dernier. Les âmes se dirigent à la sortie du Purgatoire vers le Ciel ou l'Enfer. Mais cette notion de Jugement Dernier est occultée dans la représentation post-médiévale car les anges viennent soulager et aider les âmes.

Par la suite au XVIIe Les Ames du Purgatoire occupent le registre inférieur d'une représentation et des intercesseurs (des saints, notamment Grégoire qui a développé le concept de Purgatoire) à l'étage intermédiaire s'adressent à la Vierge (seule ou avec Jésus Enfant ou en croix). D'où la dénomination du Suffrage (du latin suffragium: soutenir): c’est une prière à Dieu par les saints pour les âmes du Purgatoire et par extension des vivants pour les défunts.

La notion de Purgatoire, après avoir eu un regain de popularité au moment du Baroque connait à présent une traversée du désert à moins qu’elle ne soit au Purgatoire.

Jean-Pierre Bouret

Rubrique N° 50 du mois de février 2019.

Sur les chemins du patrimoine, en devisant...

A consulter sur Le Portail Vésubien Portail vesubien