Antoine Ronzen

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
25-11-2016
Retable de N-D de l' Assomption à Puget Thénier

Antoine Ronzen

XVIe

Antoine Ronzen est un peintre d'origine flamande, il  a probablement commencé sa carrière à Venise avant 1500. Il se rend ensuite à Nice vers 1500-1505 en s'établissant à Puget-Théniers en 1514. Par la suite il réside à Aix en Provence.
On retrouve son chemin dans ses œuvres :

  • en 1508, à Mimet
  • entre 1508 et 1510, et 1515, à Aix-en-Provence : le 21 octobre 1509, on lui commande une bannière pour la confrérie des laboureurs d'Aix
  • entre 1510 et 1513, entre 1515 et 1517, à Marseille où il collabore sur la réalisation de retables avec Antoine Bréa, par exemple, le 8 octobre 1512, le retable dédié à Saint Joseph. Ils ont continué à travailler ensemble à Marseille jusqu'en 1520.
  • en 1512 et 1513, à Cucuron : le 3 mai 1512, il promet un retable dédié à sainte Tulle pour l'église de Cucuron, et le 7 janvier 1513, un polyptyque dédié à sainte Catherine.
  • en 1517-1520 : polyptyque de la Passion dans la basilique Sainte Marie-Madeleine, ancienne église des Dominicains, à Saint Maximin la Sainte Baume, commandée par Jacques de Beaune, seigneur de Semblançay, qu'il a daté du 29 mai 1520, aidé d'Antoine Bréa.
  • en 1524 : retable de Saint Jean-Baptiste dans l'église Saint Jean Baptiste, à Villars sur Var .
  • le 29 juillet 1525 : polyptyque de Notre Dame de Bon Secours dans l'église Notre- Dame de l'Assomption, à Puget Théniers

Antoine Ronzen était marié avec Honorée Luca, la fille d'un peintre de Puget Théniers, Ludovic Luca (décédé au moment du mariage), et y possédait des terres. En février 1514 il reçoit une terre en une vigne à Puget Théniers en acompte de la dot impayée.
Par les lettres autographes qu'il a adressé au notaire Massatelli et au prieur de Saint Maximin on sait qu'il parlait le provençal.
On connaît des contrats d'apprentissages en 1508 par lequel il prend comme apprenti Jean Amédée, fils d'Antoine, apothicaire à Nice. D'autres contrats sont signés en 1509 et 1515.
Le travail en commun d'Antoine Ronzen et d'Antoine Bréa sur une très longue période peut faire penser qu'Antoine Bréa a fait son apprentissage ou son perfectionnement auprès d'Antoine Ronzen.

Wikipédia

Lien  :www.nicerendezvous.com/

Photo JPB:  Retable de N-D de l' Assomption à Puget Théniers