Sainte Eurosie, pleuvez pour nous

Soumis par JPB le mar 04/08/2020

Sur les chemins du patrimoine, en devisant... 

La chapelle Sainte Eurosie se situe à Engarvin sur la commune de Duranus qui dépend de Levens mais  l’accès par la route se fait depuis seulement 1976 par Coaraze. Il y a une autre chapelle sainte Eurosie dans le Comté dans la commune d’Isola. Eurosie est une sainte morte martyre en 715 à Jaca en Aragon. On peut voir à l’autel de la chapelle un tableau représentant le martyre de sainte  Eurosie.

Lorsque l’eau se mit à manquer à Roccasparvièra, les habitants s’installèrent progressivement au XVIIe siècle à Duranus et d’autres à Engarvin. Une sainte espagnole vénérée à Duranus ? Nos historiens pensent que les soldats espagnols tantôt alliés et tantôt adversaires  des savoyards  au XVIIe ont importé leurs saints cultuels.

Orosia de Jaca est une sainte légendaire qui a refusé d’épouser un chef maure. Elle est décapitée et on retrouvera bien plus tard ses reliques. C’est une hagiographie très répandue (Agathe, Marguerite d’Antioche, Ursule…). Comment ne pas la rapprocher de sainte Agnès, la vierge « agnos », chaste d’où vient le mot agneau (« agnus dei »).

A Engarvin, on l’implorait pour obtenir la pluie, en effet le problème de l’eau y était primordial. Mais aussi pour la protection des récoltes, c’est une sainte agraire, fille spirituelle de la  déesse grecque de l’agriculture, Déméter.

Remarque : le thème de la sainte se refusant aux avances d’un tyran qui lui demande de renier sa foi, est riche de signification : résistance à l’envahisseur et attachement à  sa terre. Survivance des mythologies païennes, c’est l’image curieusement importée par des troupes d’occupation.

JPB