Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Sainte Rose de Lima

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
17-03-2019

Rose de Lima 

1586-1617

Culte

Elle est fêtée le 23 août, elle est la sainte patronne des fleuristes. On l'invoque pour les enfants malades.

Attributs

En habit de religieuse (dominicaine), une ancre, la ville de Lima et ou une couronne de fleurs.

Biographie

Isabel de Florès de Oliva , surnommée Rose, est née en 1586 à Lima au Pérou d'une famille pauvre d'origine espagnole dont elle était la dixième enfant. Peu après l'âge de quatre ans (1590), elle sut lire  et se nourrira du récit de la vie de sainte Catherine de Sienne qui deviendra son modèle de vie spirituelle. Elle décide alors de consacrer sa vie à Dieu.

À l'âge de vingt ans, en 1606, elle prend l'habit des tertiaires dominicaines. Mais, comme il n'y avait pas de couvent dans la ville où elle habitait, elle se réfugie dans un minuscule ermitage, tout au fond du jardin de ses parents, où elle passera le restant de ses jours dans la prière et les mortifications.

Elle se dévoue au service des indiens, des enfants abandonnés, des vieillards, des infirmes, et des malades. À sa mort en 1617 à l'âge de 31 ans, le peuple de Lima se précipita sur sa tombe pour y recueillir un peu de la terre qui la recouvrait. Elle fut canonisée dès 1671.

Elle a été intégrée dans la famille des saints niçois par la famille  Dettati-Doria revenue de Lima (qui sont à l'origine des Bellet) qui lui édifieront une chapelle dans la cathédrale Sainte Réparate à Nice.