Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Sainte Rita (de Cascia)

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
27-11-2016
Sainte Rita (de Cascia)

Sainte Rita (de Cascia)

1381-1457

Culte

Fêtée le 22 mai, elle est "l'avocate des causes désespérées".

Attributs

En habit de religieuse avec une plaie au front et des roses, des abeilles sortant de sa bouche.

Hagiographie

Rita, diminutif de Margherita, fille unique, naquit à Roccaporena, hameau de Cascia, en Ombrie (Italie). Selon la légende, un essaim d'abeilles blanches aurait tournoyé autour du bébé endormi dans le berceau le lendemain du baptême. Elles lui posaient du miel dans la bouche, sans lui faire le moindre mal. La famille était plus étonnée qu'inquiète.

Dès l'âge de 16 ans, elle avait pensé à la vie religieuse, mais ses parents en avaient décidé autrement. Ils avaient arrangé son mariage avec un homme riche et noble, Paul Mancini. Elle dut l'épouser, et fut la mère de jumeaux, Jacques-Antoine et Paul-Marie. Une nuit, il fut assassiné. Certains récits font état d'un guet-apens, d'autres d'une querelle qu'il aurait provoquée et à l'issue de laquelle il aurait été tué.Ses deux fils moururent de causes naturelles, emportés par une épidémie de peste, après avoir imploré le pardon de leur mère.

Se retrouvant seule, Rita voulut entrer chez les religieuses augustines au monastère Sainte-Marie-Madeleine de Cascia. Elle fut autorisée à entrer au monastère après quelques temps où elle resta jusqu'à sa mort en 1457.

Religieuse, Rita eu une vie de prière, obéissance, pauvreté. À la suite d'un sermon sur la passion de Saint Jacques de la Marche, elle demanda à Dieu de la faire participer, dans sa chair, aux souffrances du Christ. Elle aurait été exaucée et une épine de la couronne du Christ se serait détachée pour venir se fixer sur son front. C'est pourquoi on la représente avec une plaie incurable à cet endroit.

Elle se rendit à Rome en 1450 pour le jubilé ou l'«année d'or» que le pape avait décidé afin de remercier Dieu d'avoir libéré le pays de toutes les guerres. Sur son lit de mort, Rita demande à sa cousine d’aller lui cueillir une rose. Bien qu’en plein hiver, la parente trouve la rose; cet épisode est à l’origine des nombreuses représentations de la sainte répandant des roses. Elle meurt le 22 mai 1457, à l'âge de 76 ans.

Histoire locale

En 1934 le culte de Sainte Rita fut introduit à Nice par le père Bianco d'origine italienne. Le culte prit une grande importance au point de supplanter le nom de l'Annonciation à l'église Sainte Rita.

Photo; la statue de Sainte Rita dans l'église Notre Dame de l'Assomption Tourrette Levens