Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Sainte Anne

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
30-01-2018
Eglise Saint Michel de Saint Sauveur de Tinée.

Sainte Anne (et Joachim)

Ier

Les parents de Marie ne sont mentionnés ni dans la Bible ni dans les évangiles.

Culte.

Une fête la célèbre le 26 juillet, le culte, importé d'Orient, apparaît au VIe et elle est la patronne des sculpteurs, tourneurs, brodeuses ...

Attributs

Anne est souvent représenté faisant la lecture à Marie avec un lys et un manteau vert. Son culte est associé à celui de Joachim, son époux avec une colombe sur la tête représentant le Saint-Esprit.

Hagiographie

La vie de Sainte Anne est inspirée de celle d'Hannah et son fils, le prophète Samuel dans l'Ancien Testament. Après un mariage de vingt ans sans enfants avec Joachim, Anne enfanta Marie (conçue sans péché comme le fit Marie: suite à leur baiser à la Porte Dorée de Jérusalem). Selon la tradition, ils avaient fait un vœu et menèrent Marie lorsqu'elle avait trois ans au temple à Jérusalem pour qu'elle y soit éduquée  par Zacharie, un grand prêtre, père de Jean le Baptiste, futur cousin de Jésus.

La Légende Dorée (selon un évangile apocryphe faussement attribué à Saint Jacques le Mineur) relate la postérité de Sainte Anne  d'avec son second époux, Cléophas, frère de Joseph (leur fille, Marie Jacobé, épousa Alphée et ils eurent comme fils: Jacques le Mineur, Joseph le juste, Simon le Zélote et Jude), et celle d'avec son troisième époux Salomé (leur fille, Marie Salomé, épousa Zébédée et ils eurent comme fils: Jacques le majeur et Saint Jean l'évangéliste).

Le culte de Sainte Anne se répandit au XIVe et en 1444 le sanctuaire Notre Dame de la Brasca devient Sainte Anne de Vinadio.

Photo: Sainte Anne sur le retable de l'église Saint Michel de Saint Sauveur de Tinée.

Lecture: Histoire de Sainte Anne de Vinadio par Clovis Véran. 2ème éd. (1988).