Sainte Agnès

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
27-11-2016

Sainte Agnès

Selon la légende, une princesse italienne en voyage, dénommée « Agnès », fuyant un violent orage, aurait trouvé refuge dans une grotte du village. Des céramiques romaines qui datent du Ier siècle ont été retrouvées sur le site.

Perché à 800m sur un piton rocheux, le château pourrait dater de 1180, le village est mentionné en 1150. En 1258 il devient possession de Charles d'Anjou, comte de Provence. En 1388 il passe aux mains du Comte de Savoie et vers 1400 le village se déplace sur son site actuel. Les Agnésois ayant encouragé à la résistance leur bourg voisin de Peille, le chevalier de la Fare, gouverneur du comté de Louis XIV fit détruire le château en 1691. Mais cette destruction ne fut pas totale et la forteresse joua de nouveau un rôle dans la guerre de Succession d'Autrice de 1744 à 1749. Il a aussi été l'objet de nombreuses convoitises de la part des comtes de Vintimille, des Maison de Hauteville et Maison de Candie, et des comtes de Provence, de la Maison de Savoie et même des Grimaldi.

Dépendant du royaume de Piémont-Sardaigne, Sainte-Agnès ne fut rattachée à la France qu'en 1860.

Actuellement l'activité du village se situe plus bas vers Menton.

Photos JPB

Coordonnées
43.8005, 7.4613
Zone Géographique
Mentonnais
Cartographie ancienne
Carte de Sainte Agnès 1866

Carte de Sainte Agnès 1866