Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Sébastien

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
30-01-2018
Chapelle Sainte Claire (Saint Sébastien) Venanson
Chapelle Sainte Claire (Saint Sébastien) Venanson
Chapelle Sainte Claire (Saint Sébastien) Venanson

Saint Sébastien (Martyr)

IIIe 

Culte

Fêté le 20 janvier, Saint Sébastien est le patron des archers. Il est aussi invoqué depuis plusieurs siècles pour lutter contre la peste. Dès lors, il est protecteur contre les épidémies en général. Il sera concurrencé par Saint Roch.

Attributs

Il est souvent représenté dans les arts, attaché à un poteau, le corps transpercé de flèches, parfois il porte une armure, un arc et des flèches, également en justaucorps. Ce soldat sera représenté curieusement en éphèbe.

Hagiographie

Il existe très peu de détails historiques fiables de la vie de Saint Sébastien qui est évoqué pour la première fois par Ambroise de Milan (mort en 397), évêque de Milan, dans un sermon. Il y dit que Sébastien serait originaire de Milan, et montre qu'il était déjà vénéré au IVe siècle. D'après les Actes de Saint Sébastien, et dans La Légende Dorée il serait un Gaulois Narbonnais (à Narbonne une église lui est dédiée, construite sur le lieu présumé de sa maison natale). En tout cas, c'est à Milan qu'il fut élevé dans la foi chrétienne.

À Rome, il devint centurion et fut pris en affection par les empereurs Dioclétien et Maximien Hercule qui le nommèrent capitaine de la garde prétorienne, ignorant qu'il était chrétien. La tradition rapporte que Sébastien encouragea dans leur foi et au glorieux martyre deux prisonniers chrétiens, les frères Marc et Marcellin, alors que leur famille les implorait de renoncer au Christ.

En rendant miraculeusement la parole à une femme, Zoé, il convertit aussitôt 77 personnes présentes. En l'apprenant, Dioclétien reprocha à Sébastien sa traîtrise et donna à ses soldats l'ordre de l'exécuter en le transperçant de flèches. « Et les archers le frappèrent jusqu'à ce qu'il soit recouvert de flèches comme un hérisson est couvert d'épines».

Selon la légende, les archers, qui avaient beaucoup d'estime pour leur chef, auraient évité de viser le cœur, si bien que Sébastien ne succomba pas à ses blessures. Soigné par une jeune veuve nommée Irène, rapidement rétabli, il se rendit auprès de l'empereur pour lui reprocher sa cruauté à l'égard des chrétiens.

Dioclétien le fit alors rouer de coups jusqu'à la mort et ordonna que son corps soit jeté dans les égouts de Rome (Cloaca Maxima). Guidés par une vision de Sainte Lucine, les chrétiens purent cependant retrouver son corps et l'ensevelirent auprès des ossements des apôtres Pierre et Paul.

Photos: Peinture murale de la chapelle Sainte Claire (Saint Sébastien) de Jean Baleison à Venanson.