Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Rodolphe (de Gubbio)

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
27-11-2016
Chapelle de Moulinet

Saint Rodolphe (de Gubbio)

1034-1064

Culte

Il est fêté le 26 juin.

Attributs

Habit d'évêque.

Hagiographie

Son contemporain et supérieur Pierre Damien, docteur de l'Eglise, a écrit son hagiographie. Rodolfo était d’une famille noble (les Gabrielli de Gubbio) qui possédait un château dans les environs de Gubbio. Renonçant à toute ambition mondaine il choisit, ainsi que son frère Pierre, d'entrer dans la vie monastique au monastère de Fonte Avellana, alors sous la conduite de Pierre Damien.

Lors d’un chapitre, le frère Pierre laissa échapper un mot que Pierre Damien jugea indigne d’un moine. Immédiatement, il condamna le frère Pierre à l’abstinence et à la flagellation. Pierre obéit. Appelé d’urgence hors du monastère, Pierre Damien dut s’absenter. À son retour, il  constata que Pierre avait jeûné et s’était flagellé pendant toute son absence sans aucune plainte ni de lui-même ni de son frère Rodolfo. Pierre Damien estima de tels frères dignes de la vie religieuse.

Lors du Concile romain de 1059, Rodolfo, âgé alors de 25 ans, est nommé évêque de Gubbio. Puis Pierre Damien annonça la mort de Rodolfo au pape Alexandre II en lui adressant une lettre dans laquelle il raconta la vie du jeune évêque. Il y loue notamment son esprit de prière et de pénitence et souligne sa culture théologique et ses connaissances bibliques.

Rodolfo fut inhumé dans la cathédrale de Gubbio mais sa sépulture disparut lors des travaux exécutés en 1670.

Photo: Statue de Rodolphe dans la chapelle de Moulinet