Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Pierre (d'Alcantara)

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
27-11-2016
Couvent des Franciscains, Eglise Notre-Dame-des-Miracles, Saorge

1499 - 1562

Culte

Il est fêté localement le 19 octobre.

Attributs

Il porte une grande croix et une colombe l'accompagne.

Hagiographie

Franciscain à 16 ans, il participe à la réforme de l'Ordre et notamment les Franciscains déchaussés (devenus les "Alcantarins") plus austère et plus pauvre. Il sera de ceux qui aidèrent Thérèse d'Avila à réformer le Carmel et même obtint pour elle l'autorisation de fonder à Avila son premier couvent des Carmélites déchaussées. Il connaissait des extases, au point que certains l'accusaient de folie. «Bienheureuses folies mes sœurs», disait sainte Thérèse d'Avila à propos de Saint Pierre d'Alcantara. « Plût à Dieu que nous en fussions toutes atteintes ». Sa vie ascétique était particulière: ne manger que tous les trois jours, dormir assis contre une muraille et seulement une heure et demie afin d'avoir le temps de la méditation et ne parler que si on l'interrogeait.

Son culte dans la région, l'église de la Sainte Trinité du Cros d'Utelle lui est dédiée, pourrait s'expliquer par la présence de troupes espagnoles à la fin du XVIIe.

Photo:Couvent des Franciscains, Eglise Notre-Dame-des-Miracles, Saorge