Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Pierre (Apôtre)

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
30-01-2018
Eglise de l' Assomption de Saint Martin Vésubie

Saint Pierre (Apôtre)

souvent associé à Saint Paul.

Culte

Fêté avec Paul le 29 juin, il est le patron des pêcheurs du fait de la "pêche miraculeuse".

Attributs

Barbu, tonsuré, il porte deux clés (du royaume des cieux: pouvoir spirituel et pouvoir temporel), des chaînes, une croix, la tiare, il est accompagné par un coq.

Hagiographie

La Légende Dorée lui consacre un article, un autre à la Délivrance de Pierre: Saint Pierre aux Liens, la dédicace de l'église de l'Escarène et un à la Chaire de Saint Pierre. L'auteur, Jacques de Voragine, compile de nombreux textes dont la Bible.

De son vrai nom Simon ou Siméon, fils de Jonas, il est, selon les Évangiles, originaire de Bethsaïde, marié et pêcheur sur le lac de Tibériade en Galilée. Avec son frère André, il décide de laisser sa maison pour suivre Jésus. Il reçoit de lui le nom de «Képha», mot qui signifie en araméen «rocher» ce qui a donné Petrus en latin, puis Pierre en français.  Jésus lui déclare  solennellement: « Et moi je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux. Ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux » Selon l'interprétation catholique, Jésus annonce à Pierre qu'il sera le fondement de son Église, en usant d'une triple image : -la pierre - les clés du royaume des cieux - le pouvoir de lier et de délier.

Pierre a assisté et participé à plusieurs miracles ou événements majeurs de la vie du Christ. À l'annonce par Marie de Magdala que le tombeau de Jésus avait été trouvé vide, il fut le premier à y entrer, Jean lui ayant laissé la préséance. Par la suite, il bénéficia, comme le premier des apôtres, d'une apparition du Christ ressuscité. Lors de la dernière apparition du Christ à ses disciples, il est réhabilité par Jésus suite à sa négation et ré-instauré dans sa mission de pasteur de l'Église. La tradition de l'Église catholique attribue à Pierre la direction de l'Église d'Antioche parfois celle de Corinthe.  Il se serait  réfugié à Rome. Mais vers 45, l'empereur Claude (41-54) expulse les juifs de Rome. Pierre se rend alors en Achaïe, et il a l'occasion de visiter Corinthe. À la mort de Claude, il revient à Rome, au début du règne de Néron (54-68). Il est à Rome où il rédige sa première épître.

Plusieurs textes antiques font allusion au martyre de Pierre, ainsi qu'à celui de Paul, qui se seraient produits lors des persécutions ordonnées par Néron vers 65, notamment dans l'enceinte du Circus Vaticanus construit par l’empereur Caligula, situé sur la colline Vaticane, à l'emplacement approximatif de l'actuelle Basilique Saint-Pierre. Il aurait été crucifié la tête vers le sol. Selon la tradition, l'apôtre demande ce type de supplice par humilité, ne se jugeant pas digne de mourir comme le Christ, selon une autre version, il peut s'agir d'une cruauté supplémentaire de Néron.

La première basilique Saint-Pierre à Rome a été édifiée par l'empereur Constantin sur l'emplacement présumé de la tombe de Pierre. Paul VI validera l'authenticité des ossements trouvés dans la basilique en 1962.

 Photo: Saint Pierre à gauche dans l'église de l' Assomption de Saint Martin Vésubie.