Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Maur

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
27-11-2016
Saint Maur dans l'église Saint Laurent de La Bollène Vésubie.

Saint Maur (disciple de Saint Benoît)

VIe

Culte

Parfois appelé Amaury ou Amalric, il est fêté le 15 janvier, c'est la patron des charbonniers, des chaudronniers, des fossoyeurs. Il est invoqué contre le rhumatisme, l'épilepsie et la goutte.

Attributs

Il est dépeint en tant que jeune moine, tenant la crosse abbatiale et une pelle. Un autre des attributs du Saint est la béquille, parfois il est montré avec une balance.

Hagiographie

Ce saint chrétien est mentionné dans la biographie de Saint Grégoire le Grand en tant que premier oblat; jeune garçon, il est offert au monastère par ses parents nobles romains pour être éduqué dans la vie monastique. La Légende Dorée le mentionne dans la vie de Saint Benoît. Une Vie de Saint Maur est apparue vers la fin du IXe siècle. Selon ce texte, après le grand voyage, Saint Maur a fondé Glanfeuil comme premier monastère bénédictin en France. Glanfeuil fut établi sur la rive sud du fleuve de la Loire, quelques lieues à l'est d'Angers.

Fils d'Equitius, sénateur romain, il fut confié à Saint Benoît, dont il devint le plus proche disciple et vécut avec lui à l'abbaye du Mont-Cassin. Saint Benoît l'envoya en Gaule où il fonda l'abbaye de Glanfeuil. En 724 il releva l'abbaye de Marmoutier dans l'Indre-et-Loire, appelée en son honneur "Mauri Monasterum" (le monastère de Saint Maur) nom qui fut transformé plus tard en Marmoutier. Saint Maur y introduisit la réforme bénédictine.

Quatre histoires impliquant Maurus raconté par Grégoire ont formé un modèle pour la formation idéale d'un moine bénédictin. La plus célèbre  implique Saint Maurus dans la délivrance de Saint Placide, un plus jeune garçon offert à Saint Benoît en même temps que Saint Maurus.

À la fin du Moyen Âge, le culte de Saint Maur, souvent lié à Saint Placide, se propage à tous les monastères bénédictins. Saint Maur est toujours vénéré par les congrégations bénédictines aujourd'hui.

Photo: statue de Saint Maur (la représentation est similaire à celle de Saint Benoît)  dans  l'église Saint Laurent de La Bollène Vésubie.