Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Louis (d'Anjou ou de Toulouse)

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
27-11-2016
Eglise Sainte Marguerite de Lucéram

Saint Louis (d'Anjou ou de Toulouse)

1274-1297

Culte

Sa fête est célébrée le 19 août.

Attributs

Biographie

Il est le fils de Charles II, roi de Naples, et de Marie de Hongrie ainsi que le petit-neveu de Louis IX, roi de France (Saint Louis); il est né à Brignoles. La bulle de canonisation étant prononcé en 1317, la documentation sur sa vie est abondante.

Le père de Louis, Charles, est fait prisonnier. A la mort de son père il devient roi de Naples sous le nom de Charles II mais reste en prison. À la suite du traité d'Oloron (Pyrénées-Atlantiques) de la fin juillet 1287 il est libéré en 1288 mais à la condition que trois de ses fils, Louis, Robert et Raymond Bérenger, soient livrés en otage au roi d'Aragon.

Louis sera donc prisonnier en Catalogne de l'age de 14 à 21 ans. Les conditions de détention  étaient particulièrement dures et il  contracta probablement la tuberculose dont il mourut peu de temps après.

Pendant sa détention, il se fait prêtre. Un traité de paix est signé à Anagni entre le roi d'Aragon et le roi de Naples le 12 juin 1295. Le fils ainé de Charles Martel meurt maisLouis d'Anjou  se  désiste au profit de son frère Robert. Le 31 octobre 1295 à Figuières, les prisonniers furent libérés.  

De retour en Provence, il visite les églises et couvents, il porte secours aux pauvres et aux prisonniers. Arrivé à Naples, il se retire au château de l'Œuf et y rassemble une communauté de frères mineurs.

Le pape Boniface VIII le nomme évêque de Toulouse. En chemin il alla  Brignoles puis fit un détour par Paris pour rencontrer le roi de France Philippe IV le Bel. Il rejoignit Toulouse au mois de mars 1297.

Il effectue plusieurs visites notamment à Barcelone. Ayant appris que son grand-oncle Louis IX serait canonisé le 11 août au cours d'une cérémonie à laquelle il était invité, il décide de se rendre à Rome.

Au cours de son voyage, il s'arrête à Tarascon (Bouches-du-Rhône) puis à Brignoles, sa ville natale. Là il tombe gravement malade et meurt le 19 août 1297 à l'âge de 23 ans.

Photo: Saint Louis de Toulouse  du retable de Canavesio dans l'église Sainte Marguerite de Lucéram