Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Joseph

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
30-01-2018
Saint Joseph

Saint Joseph (de Nazareth)

Ier

C'est l'époux de la Vierge Marie.

Culte  

Fêté le 19 mars. Il est le patron des charpentiers, des ouvriers du bois et par extension tous les ouvriers  en général. Son culte est tardif en occident (fin du moyen-âge). La Légende Dorée le mentionne mais ne lui consacre pas de chapitre. Thérèse d'Avila fera la promotion du culte au XVIe.

Attributs

Représenté âgé ou jeune, il est associé avec un âne, un bâton fleuri, le lys, un boeuf, des outils de charpentier, avec l'Enfant Jésus dans la statuaire.

Hagiographie

Des textes apocryphes du Ve ont donné naissance à son culte mais ce n'est qu'un XIIIe qu'il connait un essor.

C'est un des lointains descendants d'Abraham et du roi David. Un texte tardif raconte l'épisode du bâton fleuri. Il est fiancé à Marie lorsque celle-ci se retrouve enceinte par l'action de l'Esprit Saint. Dès lors, il épouse Marie et, acceptant l'enfant, il devient le père nourricier de Jésus qui, de ce fait, appartient à sa lignée, celle de David (la conception virginale écarte cette lignée). Il est présenté comme un «homme juste» qui a accepté d'accueillir Marie et son enfant suite au message de l'ange. Il est indiqué  qu'il était artisan charpentier. Joseph est mentionné pour la dernière fois lors de la visite au Temple de Jérusalem lorsque Jésus est âgé de douze ans. La tradition chrétienne en a déduit qu'il était mort avant l'entrée de Jésus dans la vie publique.

Mort de Saint Joseph  Le thème de la "mort de saint Joseph" ou de "la Bonne Mort" s’est développé à partir de la moitié du XVIIe siècle. Joseph devient un modèle pour les fidèles. Celui-ci, en suivant son exemple, parvient à une mort sereine. On retrouve une chapelle qui lui est dédiée dans beaucoup d'édifices religieux. Bien que la tradition le fasse mourir avant Jésus, aucun écrit ne confirme ce fait.

Photo: Mort de Saint Joseph dans l'église N-D de l' Assomption de Saint Martin Vésubie.