Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Jean Eudes

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
27-11-2016

Saint Jean Eudes

1601-1680

Culte

Fêté le 19 août, fondateur des Eudistes et de l'Institut Notre-Dame de Charité.

Attributs

Habit de prêtre.

Biographie

Sa biographie est assez bien documentée. Après ses études secondaires et théologiques au collège des Jésuites de Caen, il entre en 1623 dans la toute récente Société de l'oratoire de Jésus de France, (Oratorien) à Paris, où il est accueilli par son fondateur, le cardinal Pierre de Bérulle. Ordonné prêtre et revenu en 1632 dans sa Normandie natale pour y prêcher des missions populaires. Il crée un institut.

Celui-ci est à l'origine de l'Ordre de Notre-Dame de Charité.  Les sœurs de cet ordre ouvrent des foyers  bientôt répandus à travers le monde. En 1643, Jean Eudes fonde le séminaire des Eudistes de Caen. L'actuel séminaire à Caen, porte aujourd'hui le nom de Séminaire Saint-Jean Eudes.

Il crée ensuite une société de prêtres voués tant à la formation des séminaristes: la Société des prêtres de Jésus et de Marie, dite des Eudistes. Il institue des séminaires en Normandie puis en Bretagne.

Saint Jean Eudes, initiateur du culte liturgique des cœurs de Jésus et Marie, est un des grands maîtres de l'école française de spiritualité au XVIIe siècle : on lui doit un ensemble d'ouvrages. Il fit partie de la Compagnie du Saint-Sacrement. Au XVIIIe siècle, les Eudistes combattirent le jansénisme.

L'ordre est supprimé lors de la Révolution française, mais est reconstitué en 1826. Les Eudistes sont présents en Amérique du Nord (Quebec), centrale et du Sud ainsi qu'en Afrique. Après sa mort, le corps de Jean Eudes est inhumé dans l'église des Très-Saints-Cœurs-de-Jésus-et-Marie du séminaire des Eudistes de Caen. En 1810, les ossements de Jean Eudes ont été transférés à Notre-Dame-de-la-Gloriette (Caen). Depuis 1884, ils se trouvent dans la crypte.

Son nom a été donné à l'école secondaire "Saint-Jean-Eudes" à Québec, Charlesbourg.