Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint François de Sales

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
26-11-2016
Saint Michel du Gast à Roquebillière

Saint François de Sales

1567–1622

Culte

Fêté le 24 janvier patron des journalistes car il écrivit de nombreuses feuilles imprimées qui sont des "gazettes" pour s'adresser aux calvinistes. Il est le saint patron des sourds-muets parce qu'il a pris sous sa protection pendant 17 ans (jusqu'à sa mort en 1622) le sourd-muet Martin.

Attributs

En habit de prêtre ou d'évêque, barbu et dégarni, tenant un livre ou le coeur enflammé

Biographie

Mort en 1626, sanctifié en 1665 sous la conduite de son neveu Charles-Auguste qui rédigea une des premières biographies.

Né au château de Sales près de Thorens-Glières, au nord d'Annecy, fils d'une noble famille savoyarde restée catholique en pays calviniste, il était destiné à un brillante carrière juridique.

De 1573 à 1575 il est écolier au collège ducal du Plain-Château, à La Roche-sur-Foron.

De 1575 à 1578 il entre au Collège Chappuisien d'Annecy, où il côtoya l'aristocratie savoyarde.

Son père l'envoie étudier à Paris. Il se croit prédestiné à être damné. Il retrouve la paix et il pacifiera Sainte Jeanne de Chantal, puis quand il écrira son "Introduction à la vie dévote".

Prêtre, en 1602, François de Sales est ordonné évêque de Genève à Thorens, il réside à Annecy, car Genève est la "Rome" des calvinistes. Il fréquente les plus grands esprits catholiques de l'époque, il introduit en France la réforme des carmels initiée par Sainte Thérèse d'Avila, la fondation de l'Oratoire français par Pierre de Bérulle (1611) - l'Oratoire avait été fondé à Rome en 1564 par Saint Philippe Néri.

Il fonde avec Jeanne de Chantal l'Ordre des Visitandines pour mettre la vie religieuse à la portée des femmes de faible santé. Son "introduction à la vie dévote" est un ouvrage qui s'adresse à chaque baptisé. Il meurt en 1622. Aussitôt Jeanne de Chantal entreprend des démarches pour sa canonisation.

Saint Jean Bosco (1815-1888) fonde en 1859 à Turin la congrégation des Salésiens (Société de Saint François de Sales) orientée vers l'éducation de la jeunesse. L'ordre regroupe aujourd'hui plusieurs milliers de religieux et religieuses.

Photo: Saint François de Sales à droite sur la toile de la Mise au Tombeau de l'église de Saint Michel du Gast à Roquebillière