Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Clair d'Aquitaine ou d'Albi

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
26-11-2016

Saint Clair d'Albi

Ve

Parfois confondu avec Saint Clair de Nantes (IIIe)

Culte

Fêté le 1er juin, premier évêque d'Albi, il était invoqué pour guérir les maux d’yeux (probablement par analogie avec son nom)

Attributs

En habits d'évêque, des yeux à côté de lui.

Hagiographie

Les sources sur son hagiographie sont des bréviaires dont celui d'Albi.

Ce que l'on sait de sa vie repose sur des légendes: Venant d'Afrique ou de Grèce, il se rend dans les Landes de Gascogne qu’il évangélise en partie avec ses compagnons, parmi lesquels on retrouve Saint Sever et Saint Girons, et il s'installe enfin dans la cité de Lectoure (Gers). C'est là qu'il est sommé, avec son compagnon Babyle, de sacrifier aux dieux païens alors très en honneur sur le site de l'antique Lactora. Sur leur refus, ils sont battus de verges, jetés en prison où un ange vient les réconforter, enfin ils sont décapités, au pied des remparts.

Il est représenté sur un tableau de l'église Saint Michel d'Ilonse.