Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Célestin

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
26-11-2016

Saint Célestin (pape)

Ve

Pape de 422 à 432

Culte

Fêté le 6 avril

Attributs

Hagiographie

Les sources sur sa biographie sont celles des documents du Vatican. 

Il est probablement d'origine campanienne mais nous ignorons la date de sa naissance. Il se fait remarquer comme diacre à Rome et vit un certain temps à Milan auprès d'Ambroise de Milan. Il est élu le 10 septembre 422 pour succéder à Boniface Ier. Pape énergique, il précise les règles à suivre pour les élections épiscopales afin d'éviter les querelles qui avaient envenimé les débuts du règne de son prédécesseur.

Adepte d'une grande fermeté, il souhaite renforcer la discipline des différents épiscopats, ses premières lettres aux évêques de Gaule et d'Italie sont très explicites sur ce sujet. Célestin intervient aussi dans les nombreuses querelles dogmatiques de ce temps et condamne le nestorianisme  qui distingue dans le Christ deux personnes distinctes (humaine et divine). Le pape joue alors un rôle d'arbitre entre Nestorius, le patriarche de Constantinople à l'origine de cette doctrine, et le patriarche d'Alexandrie, Cyrille, qui vient de l'alerter.

En 430, lors d'un synode tenu à Rome, Célestin excommunie Nestorius puis envoie trois légats au concile d'Éphèse (431) pour représenter Rome. Si le nestorianisme est une nouvelle fois condamné les représentants du pape cherchent aussi à rétablir la concorde entre Constantinople et Alexandrie. Il agit aussi avec vigueur contre le pélagianisme (liberté de l'homme) soutenant dans ce combat Saint Augustin en Afrique du Nord et envoyant Germain d'Auxerre et Loup de Troyes en Grande-Bretagne, et Palladius en Irlande (430) puis, à la mort de ce dernier, Saint Patrick (432).

La crosse, insigne de l'autorité épiscopale ou abbatiale, est mentionnée, semble-t-il pour la première fois, dans une lettre de Célestin Ier. Célestin Ier meurt le 27 juillet 432.

A Daluis on lui attribue le prodige connu pour d'autres saints comme Arige d'avoir échapper au diable en sautant par dessus les gorges avec son âne et en laissant l'empreinte des sabots au sol.

Un autre Célestin, Célestin V (1201-1296), a été canonisé, cependant il fut le premier pape à renoncer à sa fonction ce qui a obscurci son souvenir.

Il y a une église dédiée à Saint Célestin à Daluis