Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Blaise

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
30-01-2018
Chapelle Sainte Croix de Saint Martin Vésubie

Saint Blaise  (de Sébaste)

IVe

Evêque et martyr en Arménie en 316 et saint auxiliaire.

Culte

Fêté le 3 février Saint Blaise, réputé pour soigner les maux de gorge, est vénéré dans divers lieux, où la coutume veut que l'on allume deux cierges bénits croisés sur la gorge du fidèle qui prie pour sa guérison (le nom local de cette pratique est le "coulagno "). Il est le saint patron des chanteurs. Suite à son martyr avec des peignes en fer il est le patrons des cardeurs, drapiers,...

Attributs

Les cierges entrecroisés qui servent à bénir les gorges, le loup ou les animaux sauvages qu'il soignait, le peigne de cardeur avec lequel il a été martyrisé. Et généralement avec une belle barbe et sa crosse d'évêque.

Hagiographie 

Blaise apparait comme une réminiscence d'un culte païen. D'après La Légende Dorée, après que Blaise fut désigné comme évêque de Sébaste en Cappadoce et pour échapper aux persécutions de Dioclétien, le saint gagna une caverne où il vécut en ermite. Les oiseaux lui apportaient sa subsistance, et les animaux s'assemblaient autour de lui pour recevoir sa bénédiction ou pour être guéri lorsqu'ils étaient malades.

Lors d'une partie de chasse, les soldats du gouverneur local tombèrent sur cette grotte, et virent la foule des animaux autour de Blaise, mais ils n'en purent capturer aucun. Aussi le gouverneur fit-il amener le saint sous bonne escorte. En route, Blaise sauva un enfant mourant qui avait avalé une arête de poisson, et obtint d'un loup qu'il restituât un pourceau qu'il avait ravi à une pauvre veuve. Le gouverneur, ne pouvant obtenir de lui qu'il sacrifiât à ses dieux, le fit jeter en prison. Là, la veuve lui apporta du pain et la tête de son pourceau, ainsi qu'une chandelle: ceci explique l'utilisation de chandelles dans le culte du saint.

Par la suite, le gouverneur le fit torturer à l'aide de peignes de fer qui lacéraient ses chairs, puis ordonna qu'on le jette dans un étang. Mais alors Blaise fit un signe de croix, et la surface de l'étang devint pour lui solide. Le gouverneur le fit alors décapiter. Lors de sa mort, le saint demanda à Dieu que quiconque l'invoquerait pour un mal de gorge ou une autre maladie fut exaucé, et cela lui fut accordé.

En Europe du Nord, le fait que blasen signifie souffler en allemand, a fait associer Saint Blaise au souffle, aux vents.

Un village Saint Blaise se situe dans le Comté de Nice.

Lire: Isnart C. Saint Blaise dans la vallée de la Vésubie de Cyril Isnart- Université Nice-Sophia-Antipolis (1998).

Photo: Saint Blaise dans la chapelle Sainte Croix de Saint Martin Vésubie.