Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint Barnabé

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
01-01-2018

Saint Barnabé (Apôtre)

Ier

Culte 

ll est commémoré le 11 juin. Il est invoqué pour la goutte en référence à son bâton de pèlerin.

Attributs

Soit un livre, des pierres, une branche d'olivier, un bâton de pèlerin ou l'évangile selon Matthieu.

Hagiographie

La Légende Dorée de Jacques de Voragine, qui lui consacre un article, reprend le texte des Actes des Apôtres.

Né  3 ans avant J.-C. à Salamine dans l'île de Chypre, Barnabé ne faisait pas partie du groupe des douze apôtres. Cependant les Actes des Apôtres lui en attribuent le titre au sens large. Barnabé était le cousin de Marc l'évangéliste.

Il vendit un champ dont il mit le montant de la vente à la disposition des apôtres. De son nom, Joseph, il avait été surnommé Barnabé par les apôtres, ce qui signifie "fils d'encouragement". Barnabé accompagnait Paul de Tarse dans ses premières missions chez les gentils. Il est mentionné dans les Actes des Apôtres au sujet du concile de Jérusalem. Paul et Barnabé connurent un désaccord au sujet de la composition de leur équipe, lors du second voyage apostolique de Paul. Barnabé voulait emmener Marc mais Paul n'était pas de cet avis. Ils se séparèrent donc et formèrent deux équipes. Paul et Silas partirent pour la Lycaonie, tandis que Barnabé et Marc s'en allèrent évangéliser. Là s'arrêtent les données fondées sur des documents fiables remontant au premier siècle. La suite repose sur des traditions beaucoup plus tardives et moins sûres. Barnabé se serait retiré dans l'île de Chypre où il serait mort en  61 brûlé vif  près de Salamine, l'actuelle Famagouste. Son tombeau, découvert sous l'empereur Zénon (Ve), contenait un exemplaire de l'Évangile selon Matthieu. Il fut par tradition le premier évêque de Milan.

Selon la tradition locale Saint Barnabé de Roussillon aurait évangélisé la région, il serait passé par le val d'Entraunes, notamment où se trouve la chapelle Saint Barnabé.

Un ex-voto représentant Barnabé se trouve dans la sacristie de l'église Saint Martin d'Entraunes