Ces saints sont choisis pour protéger de manière prophylactique selon la tradition locale ou pour remercier de leur intercession. Leur biographie est  imprégnée de récits légendaires parfois repris ici selon leur hagiographie locale ou la plus usuelle.

Saint André

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Mise à jour
30-01-2018
Eglise Saint Jacques le Majeur à La Bolline Valdeblore

Saint André (Apôtre)

Ier

Culte

Fêté le 30 novembre, c'est le frère ainé de Pierre, le premier à suivre Jésus, il est le patron des pêcheurs d'eau douce, des poissonniers et cordiers. Le culte de Saint André, plutôt oriental, aurait pu venir des Burgondes, installés en Bourgogne au début de l'an 1000 mais aussi par la méditerranée. Il est considéré comme le premier appelé.

Attributs

Il a des clous, un filet de pêcheur, des poissons, mais aussi il est identifié par une auréole, un livre et une croix en X dite de Saint André qui a pris sa forme au XIVe.

Hagiographie

La Légende Dorée lui consacre un long article en s'inspirant des écrits de Grégoire de Tours. Il était de Bethsaïde en Galilée, sur les bords du lac de Tibériade. Avec son frère Pierre, il vivait de la pêche. C'était un "assoiffé" de Dieu. Il avait entendu la prédication de Jean le Baptiste, avait sans doute reçu son baptême de pénitence et était devenu l'un de ses disciples. Il avait su discerner l'exacte mission de Jean. Aussi, quand il l'entendit désigner Jésus: "Voici l'agneau de Dieu", il le suivit le premier pour ne plus le quitter.

Dès cet appel, André devient apôtre, avant même d'en avoir reçu le titre. Il rencontre son frère Pierre et l'amène à Jésus. Il est l'homme qui sait nouer des contacts. Lors de la multiplication des pains, c'est André qui amène le jeune garçon portant ses cinq pains et ses deux poissons. Quand des Grecs veulent rencontrer Jésus, c'est à lui qu'ils s'adressent. Des sources tardives font état de son supplice à Patras en Grèce. La croix de supplice, sur laquelle il a été crucifié, aurait été en forme de X, ce qui a donné le nom à la forme de la croix. En fait ce n'est qu'au XIIIe siècle qu'apparait cette forme de croix.

Au IVe siècle, ses reliques furent transférées à Constantinople. Une importante relique, qui avait été déposée au XVe siècle au Vatican, fut restituée en 1966 aux Orientaux en signe de la volonté de communion entre l’Église de Rome et les patriarcats orientaux. L’Ukraine voudrait qu'il ait été le premier évangélisateur de Kiev et l’Écosse l'a choisi comme patron national.

Photo: Saint André à gauche sur une toile de l'église Saint Jacques le Majeur à La Bolline Valdeblore.