Ruines du Château de Sainte Agnès

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
27-11-2016
Ruines du Château de Sainte Agnès

Ruines du Château de Sainte Agnès

Perché à près de 800 mètres sur un piton rocheux, le château a été souvent convoité au cours de l’histoire . Il apparaît dans les textes, aux alentours des années 1180. Après avoir appartenu au comté de Vintimille, il fut vendu avec toute la région au comte de Provence. Une période d’hostilités incessantes s’instaura alors de la fin du XIIIe au XIVe entre les Provençaux et les Génois pour la possession de Sainte Agnès et de son château.

En 1388, Sainte Agnès et tout le pays de Nice s’étant ralliés au comte de Savoie, Amédée VII, ce sera désormais la Maison de Savoie qui lancera une deuxième campagne de construction et qui y entretiendra une garnison pendant cinq siècles. Le château sera détruit en grande partie par le chevalier de la Fare, sur ordre de Louis XIV, en 1691, après la guerre de la ligue d’Augsbourg car Sainte Agnès avait encouragé à la résistance Peille, un village voisin. Cependant, la forteresse joua encore un rôle dans la Guerre de Succession d’Autriche entre 1744 et 1749.

Au pied du donjon un jardin médiéval a été aménagé.

Photos JPB

Texte: www.sainteagnes.fr

Coordonnées
43.8004, 7.4622
Zone Géographique
Mentonnais