Eglise Sainte Croix de Saint Dalmas Valdeblore

Cartographie du patrimoine architectural de l'arrière-pays du Comté de Nice. Localisation et informations  de 750 sites et édifices avec cartes et  coordonnées géographiques.

Vous désirez connaître le patrimoine d'un lieu du Haut Pays Niçois (vallées du Var, de la Tinée, de la Vésubie, de la Bévéra et de la Roya).  www.montnice.fr. offre 1000 pages d'information.

Mise à jour
29-11-2016
Eglise Sainte Croix de Saint Dalmas Valdeblore

Eglise Sainte Croix de Saint Dalmas Valdeblore

IXe premier art roman.

L’église de Sainte Croix ou de l’Invention de la Sainte Croix, (voir vie de Sainte Hélène) située à Saint-Dalmas du Plan, est édifiée au tout début du XIe par les moines bénédictins. Elle est déjà mentionnée en 1060. C’est un édifice d’art roman avec un plan basilical à trois nefs et trois absides à toitures coniques dirigées vers l’Orient. On observe sur les absides des lésènes qui indiquent l'ancienneté de la construction. Suite à de nombreuses fouilles archéologiques et de campagnes de restauration, l’église retrouve aujourd’hui son état d’origine.

L’église dépendait de l’abbaye bénédictine de Pedona en Piémont (Borgo San Dalmazzo). Cette abbaye avait été fondée entre 610 et 614 sur le lieu du martyre de Saint Dalmas par Théodelinde de Bavière, épouse du roi lombard Algilulf. Prospère au VIIIe siècle et IXe siècle, l’abbaye eut à souffrir des destructions dues aux Sarrasins au Xe siècle. Puis elle retrouva une ère de prospérité au XIe siècle et XIIe siècle. L’architecture de l’église est probablement très liée à l'histoire de son abbaye-mère. La construction de l’église a dû commencer sous les Carolingiens, au IXe siècle. L’église présente un plan, rare en Europe, et unique en France. Elle possède en effet trois cryptes souterraines qu'on peut dater du IXe (pour celle centrale) et XIe, prévues pour recevoir les reliques de la Saint-Croix. Ces cryptes communiquent entre elles et supportent l’abside et les absidioles. 

Une première mention de l’église date d'environ 1060, pour une donation de Rostaing et de son épouse Adélaïde, probablement seigneurs de Valdeblore. L’acte est signé par le moine Alemanus, probablement le prieur. Le 15 mars 1067, les mêmes et leurs enfants restituent les biens et les dîmes de Saint-Dalmas et de plusieurs villages (voir par exemple Venanson) à l’église de Nice.

Nouvelle mention de l’église au XIIIe siècle pour des dîmes dues à l’évêque de Nice. L'église doit verser 18 deniers : c'est la redevance la plus élevée. Le 12 décembre 1246, le pape Innocent IV confirme la possession de l'église à l’abbé de Pedona, Anselme. Les prieurs de Saint Dalmas étaient coseigneurs du Val de Blore, de la Roche, de la Bolline, de Saint Martin et de Lantosque. Les prieurs commendataires sont nommés directement par le Saint-Siège depuis 1485.

Au XIVe siècle, l'absidiole Sud est dotée d'un décor de peintures murales représentant le Christ en majesté dans une mandorle.

On pense que, dans le courant du XVIIe siècle, un séisme, dernier d'une longue série, provoque une coulée de terre qui vient en partie combler l'église et la crypte nord. La crypte nord est transformée en ossuaire; le niveau du sol étant rehaussé par les éboulements, une nouvelle porte est pratiquée dans la façade et 4 marches descendant au niveau du sol intérieur sont installées. Au XVIIIe siècle, comme le culte des reliques est tombé en désuétude, les villageois comblent entièrement l'église sur 1 mètre 50 environ, de manière à accéder de plein-pied du seuil à l'autel, enterrant les quatre marches de l'entrée, et les sept qui montent à l'autel. La crypte centrale n'est plus accessible que par la crypte sud. On remplace la charpente en bois par une voûte maçonnée, dont le poids trop important pour les piliers, oblige l'ajout de contreforts à l'extérieur. Les murs sont enduits et l'on pose un décor de stuc baroque. Plusieurs autels prennent place dans les bas côtés nord et sud, et on construit à l'entrée de l'église une tribune, aujourd'hui détruite, sur laquelle se trouvait l'harmonium, et où pouvaient prendre place les chorales.

Le clocher, probablement effondré lors du séisme, est reconstruit en 1569 et restauré en 1740, et l'on ajoute le porche à l'entrée de l'église, sous lequel on peut voir une fresque représentant le martyre de Saint Dalmas (XVIIIe).

Des travaux récents ont restitué le sol d'origine et dégagé les cryptes.

Lien: lecomtedenice.fr

Les cloches : la plus grosse date de 1452 et une autre de 1501 (fendue).

Liens: Nice Historique 1989 N°1

A voir :

A gauche:

 -Triptyque de Saint François attribué (attribution remise en question) à Andrea de Cella  représentant la vie de Saint François d’Assise datant du XVIe siècle. L. Thévenon l'attribue au Maître de Breil de l'atelier d'Antoine Bréa (période 1501-1515).

       Saint François entre Saint Jean l'Evangéliste et Sainte Madeleine.

      Au-dessus dans les angles Sainte Claire d' Assise et Saint Antoine de Padoue.

-Triptyque peint de Saint Antoine en bois du XVIIe​ avec Jean Baptiste et Pierre.

-Triptyque peint de Saint Pierre et Saint Paul entourés de Saint Antoine Ermite et un Saint François d'Assise (XVIe).

Dans le choeur:

-Polyptyque de la Sainte Croix (1584 ) ou Santa Crous  dans le choeur de Guillaume Planeta (1584 ou de son atelier).

            Saint Dalmas à gauche, Saint Jacques le Majeur (patron de la Bolline) à droite avec les évangélistes (Marc, Matthieu, Luc et Jean) et sur les bases des colonnes les quatre Pères de l'église (Jérôme, Ambroise, Augustin et Grégoire).

A droite:

-Autel du Rosaire Note avec un retable.

-Les Ames du Purgatoire Note .

-Sainte Madeleine, pénitente,  huile sur toile (1710), avec une dédicace: D(ominus) Lud(ovic)us Artuchi Recttor 1710.

Les trois cryptes.

Le retable (XVIIIe) de la crypte centrale contient les reliques de la Sainte Croix Note .

-Fresques murales sur un pilier  de l'église et derrière le Rosaire dans l'absidiole sud, dont la Décollation de Saint Jean Baptiste (fin XIVe).

Liens: l'Art en Val de Blore  et Nice Historique 1953 N°1

Photos JPB.

Coordonnées
44.0666, 7.2032
Zone Géographique
Valdeblore